Elections en Autriche : pour une Europe des Nations !

drapeau-autrichien

Les élections Autrichiennes ayant été annulées pour cause d’irrégularités, le second tour sera re-voté le dimanche 4 décembre.

Norbert Hoffer, candidat du FPÖ et allié du Front National au Parlement Européen, a ainsi toutes ses chances de l’emporter et de devenir le prochain Président de l’Autriche.

Après le Brexit, le référendum en Hongrie et l’élection de Trump, souhaitons une grande Victoire à nos amis patriotes !

De ce fait, la permanence du Front National de l’Aude s’est revêtue du drapeau Autrichien jusqu’au 4 décembre.

Migrants à Limoux : La mobilisation des patriotes aurait-elle porté ses fruits ?

Julien RancouleCommuniqué de Julien Rancoule, responsable de la section FN de Limoux et secrétaire départemental du FNJ 11 :

Alors que l’on apprenait par voie de presse début octobre que Limoux devait recevoir sans aucune consultation de la population 90 migrants à peine dix jours plus tard, il semblerait que leur arrivée a été reportée.

Avec plus de 200 manifestants le 15 octobre et plus de 600 signatures contre le centre d’accueil pour demandeurs d’asile prévu dans notre commune, notre mobilisation aurait-elle porté ses fruits ?
Il est tout de même indécent que nous n’ayons pas une seule fois entendu la municipalité s’exprimer à la population sur ce sujet. Monsieur Dupré, les Limouxins aimeraient être informés et écoutés ! Laissons les citoyens s’exprimer : organisons un Référendum local ! Faire des voyages en Russie et à Miami pour donner des leçons de démocratie au monde entier (aux frais du contribuable), c’est une chose, mais peut-être faudrait-il d’abord balayer devant notre porte … !

Conférence sur l’échec de l’€uro avec Gilles Ardinat : un sujet instructif et captivant

Gilles Ardinat, professeur agrégé d’Histoire-Géographie et conseiller régional FN/RBM, nous a fait l’Honneur d’animer une conférence-débat à Lézignan-Corbières samedi dernier.

Au menu, « l’échec de l’€uro et ses conséquences« .

Entouré de Laure-Emmanuelle Philippe et Christophe Barthès, le conférencier a dans un premier temps fait un exposé clair et lucide sur le sujet, nous expliquant ainsi que l’euro a produit l’inverse que ce que nos gouvernant nous avaient promis en 1999 : perte de compétitivité, chute des exportations, croissance à la traîne, chômage de masse, chute du pouvoir d’achat, explosion de la dette, …

Il a également pu rappeler les positions de Marine Le Pen sur le sujet : une fois élue, notre Présidente annoncera un Référendum sur l’Union Européenne qui aura lieu six mois après et entamera une période de négociation avec Bruxelles afin de retrouver notre souveraineté et modifier les traités Européens qui nous sont néfastes.
En cas d’échec des négociation, Marine Le Pen appellera les Français à voter pour la sortie de l’Union Européenne et de l’€uro.
La sortie se fera ainsi de façon concertée et raisonnée.

Ce retour à une monnaie nationale nous permettra de la réadapter à notre économie, et ainsi recréer de la compétitivité et ainsi relancer nos exportations.

La parole a ensuite été donnée au public qui a pu poser de nombreuses questions diverses et variées sur ce sujet, créant un échange très instructif.

Après une Marseillaise chantée en chœur, la discussion s’est ensuite poursuivie autour d’un verre de l’amitié.

Avant de repartir, Gilles Ardinat nous a fait le plaisir de dédicacer son livre « Comprendre la Mondialisation en 10 leçons » (disponible prochainement à la permanence de Trèbes).

 

Pères et Mères La Vertu vous parlent de dignité, de républicanisme et de démocratie…

…mais estiment que tout le monde n’a pas le droit d’honorer ses Morts pour La France et de fleurir leurs Monuments ! Pour le respect, on reviendra…

Votre élue, Mme PHILIPPE, respectueuse du protocole et de ses fonctions, avait préalablement demandé au maire de Leucate, l’autorisation de déposer une gerbe de fleurs aux deux stèles de Leucate et de Port-Leucate lors de la commémoration du 11 novembre.

En bon républicain, Mr Py a évidemment refusé. Nous n’en attendions pas moins de ce grand démocrate. Il prouve encore une fois, par cette bassesse, qu’il agit plus par m’as-tu vu que par devoir et conviction.

Si ce refus est un droit de la part du maire (non une obligation, entendons-le bien), nous déplorons qu’il n’ait pas eu le même entrain à faire respecter stricto sensu le protocole concernant l’invitation des élus (tous), le port de l’écharpe par les adjoints strictement encadré (interdite en présence du maire) et le placement des élus (incluant celui des conseillers régionaux).

Non contents de refuser de se plier aux règles, les Conseillers Municipaux et adjoints au maire n’auront eu de cesse d’user de termes désobligeants même insultants envers votre élue et son conjoint tout au long du défilé. Le maire ira jusqu’à refuser de saluer publiquement son fils…de 12 ans ! Bel état d’esprit !

Dans ces conditions, même non-associés à cette cérémonie en bonne et due forme, nous avons malgré tout décidé de rester attachés à nos valeurs et à notre devoir de mémoire envers nos Morts pour la France.

C’est pourquoi, Laure-Emmanuelle PHILIPPE, Conseillère Municipale et Régionales FN-RBM a déposé une gerbe de fleurs au Monument aux Morts de Leucate Village après la cérémonies officielle, laissant ainsi l’exécutif accourir à l’apéritif offert par les contribuables et se fourvoyer en petits fours.

IL N’AURA PAS FALLU 2 HEURES POUR QUE CETTE DERNIÈRE SOIT RETIRÉE…

SUR ORDRE DU MAIRE, DE SON DIRECTEUR DE CABINET OU PAR QUI QUE CE SOIT D’AUTRE, IL SEMBLE QUE CERTAINES VALEURS NE SOIENT PAS ASSIMILÉES PAR CES GRANDS DONNEURS DE LEÇONS ET QUE TOUT LE MONDE N’AIT PAS LE DROIT D’HONORER SES MORTS POUR LA FRANCE ET DE LES FLEURIR…NON, MESSIEURS, DAMES, ON NE POLITISE PAS EN PAREILLE OCCASION. ON HONORE !

TRISTE CONCEPTION DU RESPECT, DE L’HONNEUR ET DE LA DIGNITÉ !

Anarchie à Ozanam : Qu’attendent M. le Préfet et M. le Maire ?

Communiqué de Christophe Barthès, conslogo blason 4 fb petiteiller régional, et des sections FN de Carcassonne :

Qu’attendent M. le Préfet et M. le Maire ?

Nous pensons qu’il serait peut-être temps de passer à la vitesse supérieure !

Quand une poignée de racailles brûle 20 voitures en moins d’une semaine dans le même quartier, quand on tire « au fusil à pompe » sur les caméras de vidéosurveillance, quand on met le feu à une maison avec ses habitants dedans (cela peut s’appeler une tentative d’assassinat), sans parler de la citerne de gaz logée à coté et les dégradation des biens publics, il est légitime de se demander ce qu’attendent Monsieur le Préfet et la mairie de Carcassonne pour donner les moyens aux forces de l’ordre d’assurer un retour au calme et jusqu’à ce que les policiers puissent mener l’enquête et faire passer ces délinquants  devant la justice.

Faut-il que tous les travailleurs de ce quartier populaire ne puissent plus aller travailler pour qu’on agisse ? Faut-il qu’il y ait des morts ?

Les riverains sont exaspérés !

Notre ville est à l’image de notre pays : abandonnée, à l’agonie, sans plus aucune autorité, où la racaille est intouchable et régnante et où se sont toujours les petites gens qui subissent l’oppression d’une poignée de personnes dont ne veut s’en occuper concrètement.

Rassurez-vous, nous, nous saurons réagir à temps et saurons quoi faire pour que ces nuisibles ne le soient plus.

11 novembre à Trèbes : une démocratie à géométrie variable

Christophe Barthès, conseiller régional et municipal de Trèbes, a participé aux commémorations du 11 novembre dans sa commune. Le maire ayant refusé de lui laisser déposer une gerbe, ce dernier a décidé d’organiser sa propre cérémonie pour rendre Hommage à nos poilus.
Il s’avéra que notre gerbe a comme par hasard mystérieusement disparue alors qu’elle avait été livrée par le fleuriste avec les autres gerbes des différents représentants politiques.

Lors de cette cérémonie, notre conseiller régional a donné discours solennel, suivi d’une minute de silence et conclu par une Marseillaise entonnée par toutes les personnes présentes.

A l’issue, l’assemblée s’est déplacée à l’entrée du cimetière et Christophe Barthès a pu intervenir pour expliquer les raisons de ce rassemblement :

Un mot quand même pour expliquer pourquoi j’ai tenu à vous réunir cette après midi.

J’ai envoyé un courrier au Maire de Trèbes, pour lui demander l’autorisation de pouvoir déposer une gerbe au pied du monument aux mort en tant que conseiller régional, pendant la cérémonie de ce matin.

Il m’a répondu qu’il n’y était pas obligé et qu’il refusait, qu’il respecterait l’ordre protocolaire comme la loi le lui oblige pour sa cérémonie mais pas question que je dépose quelconque gerbe.

Bel exemple de démocratie de la part d’un Maire qui en façade affiche l’unité, le rassemblement mais qui, par derrière est tout autre.

Tout comme pour l’hommage du 1er novembre aux pieds noirs et aux harkis morts pour la France où le maire a refusé de donner la parole aux  associations qui d’habitude s’expriment.

Son prédécesseur assumait une dictature « franche » et on savait où on allait, avec celui-ci, ce serait plutôt une dictature sournoise ou hypocrite. Méfions nous de lui, de son équipe et de leurs bonnes intentions de façade qui en cachent d’autres.

Il veut nous empêcher de faire notre travail d’élu alors que nous nous devons de représenter lors de toutes les cérémonies les électeurs qui nous ont accordé leur confiance.

Il va falloir qu’ils se mettent tous dans un coin du cerveau que nous avons été élus légalement et démocratiquement, que nous n’avons fait aucun coup d’état et surtout aucune magouille pour être élus et qu’il va falloir compter avec nous.

A chaque commémoration je réitérerai ma demande de dépôt de gerbe et si on persiste à me la refuser j’organiserai à chaque fois une cérémonie parallèle comme aujourd’hui.

LES DÉMOCRATES NE SONT PAS DU CÔTÉ QUE L’ON CROIS !

Enfin pour finir je voudrais dire à notre Président de la République, à son 1er ministre, à la présidente de région,au président du département et à notre Maire, qu’il y a eu des élections aux États Unis et qu’ils peuvent prendre exemple, que ce soit sur Mr Trump qui a remercié et félicité Mme Clinton pour le travail fait pour le pays, mais également Mme Clinton et le président Obama qui ont tous deux félicités Donald Trump et dit qu’ils se rangeaient derrière leur nouveau président, ils ont tout naturellement accepter les résultats des élections.

Nous n’avons certainement pas de leçon de démocratie à donner à qui que ce soit et prenons plutôt exemple sur les autres.