Leucate : Avidité de pouvoir et déni de démocratie

Communiqué de Laure-Emmanuelle PHILIPPE, conseillère municipale FN/RBM de Leucate :

Alors qu’il critique la nouvelle présidente de la Région d’avoir une conception quelque peu soviétique de la démocratie, le maire de Leucate, M.Py, adepte des mêmes méthodes sur notre commune, ferait mieux de balayer devant sa porte!

Ainsi, dans le cadre des Délégations aux Maires (acte qui leur confère le droit de prendre certaines décisions sans en référer au Conseil), la préfecture de l’Aude a communiqué aux municipalités les nouvelles attributions dont les maires peuvent se prévaloir «en tout ou partie». Il n’y a donc là aucune obligation.
M.Py ne s’est pas fait prier et s’est engouffré dans la brèche. Il a donc proposé cette nouveauté lors du conseil municipal du 17/02/2016, les yeux plus gros que le ventre, tel un petit gourmand sans appétit devant un buffet à volonté. TOUT. Il a souhaité TOUT s’octroyer, même ce qui ne concerne pas Leucate (comme les expropriations pour création de zones de stockage de bois…EN MONTAGNE!! Notre petite falaise en a toussé!)

Stupéfaits, les 2 conseillers du groupe Leucate RBM-FN feront remarquer à l’ensemble du Conseil le danger d’une telle décision. Déjà outrés en début de mandat par ce despotisme, L-E PHILIPPE et P.Mazens avaient alors rappelé à l’assemblée l’importance du vote de chaque délibération, reflet du vœu des électeurs à travers des groupes d’opposition élus démocratiquement. Ils ont donc réitéré leur appel au bon sens des 25 autres conseillers qui, par l’approbation de cette décision totalitaire, avoueraient leur totale inutilité en tant qu’élus et valideraient définitivement, aux yeux de leurs administrés, leur statut de béni-oui-oui.
Résultat sans appel : Sur les 27 élus de Leucate, 22 ont reconnu être ineptes et superflus! 5 seulement (dont ceux du Front National, évidemment) ont pensé avoir un rôle à jouer durant leur mandat en suivant les recommandations de vote de notre groupe…
S’il est vrai que c’est un début, cela reste tout de même pathétique. Les leucatois ne devront pas l’oublier et nous leur rappellerons !

Publicités

Décès de Jacques Debons

image

C’est avec un immense regret que nous vous annonçons le décès de Jacques DEBONS.

Candidat de nombreuses fois sous la bannière du Front National, notamment aux dernières élections départementales sur le canton de Castelnaudary, Jacques était un militant exemplaire pour la cause Nationale.

La sépulture aura lieu le lundi 29 février à 11h30 à l’église de MAQUENS et à 13h30 au Crématorium de TRÈBES.

Nous apportons toutes nos condoléances à ses proches.

Repose en paix ami patriote.

Hommage aux gendarmes morts en service

Des représentants et élus du Front National de l’Aude, dont nos deux nouveaux conseillers régionaux Christophe Barthès et Laure-Emmanuelle Philippe, se sont rendus à l’Hommage national aux gendarmes morts en service ce mardi.

Nous remercions les autorités pour leur invitation.

Le Front National soutient ces hommes et femmes qui chaque jour prennent des risques pour assurer l’ordre et la sécurité pour nos concitoyens.

 

Conférence de presse en réponse à M.Dupré (PS)

Suite aux attaques du Député-Maire de Limoux (article consultable ici), Christophe Barthès, secrétaire départemental du FN11 et conseiller régional, Julien Rancoule, responsable du canton de Limoux, et Florent Cristofari, conseiller municipal et communautaire FN de Limoux, ont tenus une conférence de presse.

La presse ayant supprimé et modifié certains passages, voici la réponse intégrale de Julien Rancoule :

Les chiffres et faits que j’ai donné lors de notre dernière réunion sont indiscutables. Et pour cause : ce sont les derniers chiffres en date … de l’Insee !

Oui Monsieur le Maire, la taux de chômage est bien de 20% à Limoux.  Votre chiffre, fourni par Pôle Emploi, ne compte pas les chômeurs non-inscrits ou radiés, et fait abstraction de certaines catégories.

Oui Monsieur le Maire, toujours selon l’Insee, notre taux de pauvreté est de 21,5%, sans compter notamment les sans-abris.

Concernant la délinquance et notamment les agressions, il est indécent de nier la réalité en se cachant derrière des chiffres tronqués sur une courte période, et qui de surcroît ne prend en compte que les faits ayant découlé sur une plainte de la part des victimes. Nous le savons, faute d’une réelle Justice, de nombreuses personnes renoncent à déposer plainte par dépit.

Je vous parle, moi, de ce que subissent des Limouxins dans leur vie, en allant faire les courses, en sortant avec des amis, en rendant visite à la cousine. 

La demoiselle qui a été tabassée par une dizaine de racailles, lui cassant le nez et la mâchoire. Le garçon venu la défendre, qui a eu les tympans percés et de nombreuses blessures. 

Le sexagénaire qui a été frappé sans raison par plusieurs individus un dimanche matin, lui brisant son appareil auditif. 

Les forces de l’ordre qui ont subi des jets de projectiles par des dizaines de délinquants, blessant notamment une gendarme à l’oeil. Nous attendons toujours des interpellations et des sanctions exemplaires.

Ce ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres. Allez dire à ces victimes qu’il n’y a pas de problème de délinquance ! Allez au contact de la population, sortez le soir en centre-ville. Vous me direz s’il n’y a pas de problème d’insécurité.

Monsieur Dupré, vous parlez à juste titre du contrat de ville, aide accordé par l’Etat aux « quartiers défavorisés ». Une grande partie de Limoux, notamment le centre-ville, a obtenu cette aide en 2015. Cela confirme bien mes propos, Limoux est une ville sinistrée.

Monsieur le Maire, vous n’avez peut-être pas lu tous nos communiqués ni nos tracts, je vous le pardonne, mais sachez que oui, nous avons dores-et-déjà fait des propositions concrètes pour le ville, notamment sur les questions de sécurité et sur la revitalisation du centre-ville. Notre section n’a que six mois, ne vous inquiétez pas là-dessus, nous aurons de nombreuses occasions dans le futur d’exprimer nos positions et nos solutions sur les problématiques de notre ville. Mieux encore, nous donnerons régulièrement la parole aux Limouxins eux-mêmes pour qu’ils nous fassent part de leurs difficultés et de leurs éventuelles idées (par le biais de réunions-débats et de questionnaires).

Je n’ai certainement pas sali la ville. Seulement dressé un triste constat. 

C.Barthès : La seule chose qui est salie … c’est le pantalon de Dupré qui s’inquiète pour ses mandats ! 

Pour finir, je souhaiterais revenir sur les attaques personnelles dont le premier magistrat a exprimé envers moi. 

Non Monsieur le Député-Maire, si nous sommes engagés au Front, ce n’est pas par ambition mais par conviction.
Il est légitime, je dirais même plus : essentiel, que notre mouvement qui représente aujourd’hui près de 40% des Limouxins ait une structure ici, que ça vous plaise ou non.

Maintenant, sachez que les tentatives d’intimidation sur mon engagement de sapeur-pompier volontaire sont absolument scandaleuses. Vous parlez de liberté d’expression ? Où est-elle quand vous me faites pression sur cette activité qui n’a rien à voir avec la politique ? J’ai toujours séparé ces deux aspects de ma vie. J’ai toujours respecté mes devoirs de réserve et de discrétion professionnelle. Je n’ai tenu aucun propos répréhensible par la loi. Je n’accepterai pas que vous me salissiez là-dessus. 

Vous tentez de nous museler : vous n’y parviendrez pas !

Article de La Dépêche : ici

Article de l’Indépendant :

image

Salle comble pour la galette de la fédé !

Salle comble à Louis Costes dimanche dernier pour la traditionnelle galette des rois du FN11. C’est la première fois que Limoux accueille une réunion du Front National de cet ampleur.
De nombreuses personnes ont écouté les discours debout malgré les chaises qui étaient resté sur place après la réunion du PCF la veille. Si pour eux il y en avait de trop … pour nous, il en aurait fallu le double !

C’est Julien Rancoule, responsable du canton, qui a d’abord pris la parole pour une introduction sur Limoux, rappelant que derrière notre terroir et notre art de vivre, cette ville est une ville sinistrée : 20% de chômage, plus d’un habitant sur cinq en dessous du seuil de pauvreté, disparition des petits commerces, désindustrialisation, impôts locaux énormes, insécurité grandissante. Avant de rappeler les scores historiques du FN en décembre dernier dans le département, Et de promettre un développement de la section locale dans les semaines et les mois à venir.

Christophe Barthès, secrétaire départemental du FN11 et nouveau conseiller régional, a ensuite pris la parole pour présenter ses voeux et commenter l’actualité nationale, pour ensuite faire un bilan départemental des dernières élections et résumer les avancées de la fédération depuis sa nomination en tant que responsable départemental en juin dernier.
L’élection présidentielle arrivant à grand pas, il a également invité les militants à se mobiliser dès maintenant pour faire accéder Marine Le Pen à l’Élysée en 2017.

Julien Leonardelli, secrétaire départemental du FN31 et conseiller régional, invité d’Honneur,  venu de Toulouse pour participer à cette galette, a quant à lui félicité les militants Audois pour leur travail et les très bons résultats obtenus aux régionales.
Il a ensuite présenté les premières actions des 40 élus FN au conseil régional et a dénoncé certains procédés anti-démocratiques de la gauche sectaire au sein de cette assemblée.

L’assistance a pu par la suite poser des questions aussi bien sur l’actualité que sur l’organisation et le positionnement du Front National sur certains sujets.

Après une Marseillaise chantée haut et fort, tout le monde s’est ensuite retrouvé autour d’une part de galette des rois … accompagnée d’une bulle de Limoux, bien sûr !