G.FERRIÉ et J.RANCOULE ont interpellé M.Viola, Président du conseil départemental

image

Grégory Ferrié, secrétaire départemental adjoint du FN11, et Julien Rancoule, se sont rendus à la réunion publique – ressemblant à s’y méprendre à un meeting du PS – de M.VIOLA, Président du conseil départemental de l’Aude, à Fanjeaux.
Après une heure de présentation de son bilan, non sans se jeter des fleurs, les Frontistes ont pu l’interpeller :

Gregory FERRIE: ­ Vous avez annoncé M VIOLA dans votre campagne électorale que vous mettriez en place une politique de bon sens si vous étiez élus, et qu’une de vos priorité serait de diminuer de manière conséquente les indemnités des élus pour permettre au département de réaliser d’importantes économies.

Alors oui c’est vrai que vous l’avez fait mais qu’a hauteur de 8%, ce qui vous personnellement ramène votre salaire mensuel de 5500E à 5300E. C’est un minuscule petit effort, c’est vraiment se moquer des Audois.

J’ai fait les calculs en tenant compte des différents salaires que perçoivent les élus du conseil départemental et j’en conclus que si vraiment vous aviez eu envie de mettre en place une politique de bon sens comme vous l’aviez promis dans votre campagne, vous auriez diminué ces indemnités à hauteur d’au moins 50%, ce qui aurait permis au département de réaliser une économie d’environ 3.000.000E en un mandat.

Alors j’aimerais savoir ce que ça vous fait quand aujourd’hui on demande au Audois de se serrer la ceinture et de faire des efforts et qu’à côté de ça des élus qui sont censés montrer l’exemple touchent des salaires plus que confortables et ne fassent pas de réels efforts pour permettre au département de faire des économies.

M. VIOLA: ­ Je voudrais d’abord que vous vous présentiez, car vous êtes Grégory FERRIE militant politique au FRONT NATIONAL.

G. FERRIE:­ Oui et j’en suis fier mais je suis avant tout un citoyen Audois qui vient échanger aujourd’hui avec le président du conseil départemental.

M VIOLA:­ Pour répondre a votre question démagogique ce qui ne m’étonne pas car c’est dans les habitudes du Front National. J’avais promis de baisser les indemnités, je l’ai fait et je n’ai pas explosé l’enveloppe du budget avec les indemnité des élus. Alors si ça vous fait plaisir de rentrer dans une logique des élus tous surpayés et tous pourris, je crois que Marine LEPEN touche aussi son indemnité en tant que député européen.

G. FERRIE:­ C’est vous qui êtes démagogique car je n’ai jamais dit que vous aviez fait exploser l’enveloppe avec ça, mais juste que vous auriez pu faire un réel effort la dessus , surtout pour un élu qui se dit de gauche. Quant à Marine LEPEN je n’ai pas a répondre à sa place et je ne vois pas ce qu’elle vient faire là-dedans.

——————

J. RANCOULE : Monsieur VIOLA, vous aviez annoncé en septembre dernier que vous souhaitiez accueillir des migrants dans l’Aude. Combien en avons-nous accueillis à ce jour, où les logeons-nous alors qu’un grand nombre d’Audois sont en attente d’un logement social, combien cela nous coûte, et enfin qui finance cet accueil ?

M VIOLA : Et vous êtes Julien Rancoule du Front National de Limoux, c’est ça ? Le Front National nous fait Honneur ce soir !

J. RANCOULE : Il faudra vous habituer à nous voir, 40% des Audois votent Front National !

M VIOLA : Pour répondre à vos questions, et sans sous-entendu – car j’ai bien compris ce que vous voulez insinuer : que ces migrants viennent manger le pain des bons Français – oui je suis pour l’accueil de migrants en France et dans l’Aude. Nous en avons accueillis très peu comparé par exemple au Liban qui en a reçu près d’un million. Nous sommes un territoire d’exil, d’ailleurs si nous n’avions pas accueillis de réfugiés dans notre Histoire, beaucoup de ceux présents dans la salle ce soir ne seraient pas là aujourd’hui.

En ce qui concerne les logements, ils sont généralement logés dans les centres d’accueil prévus pour cela, avec l’aide d’association, ou dans des logements HLM. Par ailleurs, de nombreux logements sociaux sont vides dans l’Aude, il est donc totalement faux de dire que les migrants prennent la place à des familles Françaises.

J. RANCOULE : Écoutez, je connais un certain nombre de personnes qui ne parviennent pas à vivre décemment en payant un loyer à prix fort, je les informerai donc que beaucoup de logements sociaux sont disponibles.

——————

Pour anecdote, un Martiniquais qui était présent dans la salle a également pris la parole pour indiquer qu’il était nouveau dans le département, qu’il était au Parti Socialiste de Carcassonne et qu’il était venu à cette réunion du PS (lapsus révélateur) en bus mais qu’il n’y avait pas de car pour le retour, qu’il faudrait remédier à ça … et pour demander une âme charitable pour le ramener. Bizarrement, malgré la bien-pensance et l’esprit de solidarité supposée de l’assistance, personne ne se proposa … Hormis le Front National ! Gêne générale chez les socialistes.
Après l’apéritif, nous sommes allés voir la personne afin de le ramener … mais les militants de gauche l’ont retenu pour ne pas qu’il parte avec nous ! Risible.
Nous sommes ensuite sortis, en esquivant le croche-pied d’une vieille dame.

Publicités

3 commentaires sur “G.FERRIÉ et J.RANCOULE ont interpellé M.Viola, Président du conseil départemental

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s