Agression sauvage d’une jeune femme à La Conte : le FNJ 11 réagit

FNJ11 logoCommuniqué du Front National de la Jeunesse de l’Aude :

Lundi dernier, une jeune femme a été violemment agressée devant la mosquée du quartier La Conte par un petit caïd de banlieue, ayant refusé ses avances.
Rouée de coups, la victime a été retrouvée inconsciente au sol et a été transportée en urgence au centre hospitalier de Carcassonne.

Chaque jour, la jeunesse est en première ligne face ces lâches agressions par la racaille, le plus souvent par des attaques en « meute » ou sur des proies faciles (victimes plus jeunes, femmes, …).
Nos filles, nos soeurs, nos femmes, subissent un harcèlement quotidien intolérable : sifflements, insultes, intimidations, attouchements, …
Cela ne peut plus durer. L’État et la Justice doivent enfin appliquer la tolérance zéro pour ces délinquants !

Jeunes Audois, vous n’êtes pas seuls.
Rejoignez la Résistance : rejoignez le Front National de la Jeunesse !

Agression La Conte

Publicités

La racaille d’extrême-gauche dégrade la permanence du FN11

C’est dans la nuit du 25 au 26 août – les auteurs n’ayant certainement pas à se lever le matin pour aller travailler – que la permanence du Front National de l’Aude a été copieusement taguée par ce qu’il semblerait être des pseudos antifascistes.

Malgré l’orthographe et le vocabulaire limités, les individus, semble-t-il des courageux, ont inscrits à la bombe sur notre façade des inscriptions telles que « Marine dégage », « Mort aux FAF » (comprendre « France aux Français ») ou encore « Fachos hord [sic] de nos rues ».

Que grand bien leur fasse : cela montre au grand jour qui sont réellement les extrémistes. De plus, ce genre de bassesses nous motive d’autant plus à poursuivre notre combat politique.

 Une plainte a été déposée ce matin pour dégradation et menaces de mort à la gendarmerie de Trèbes, des éléments sur l’identité des malfaiteurs étant dores et déjà à notre disposition.
Atteinte à notre démocratie, le cabinet du préfet a également été contacté.

Rappelons cette célèbre citation qui aurait été tenue par Winston Churchill : « Les fascistes de demain se diront eux-mêmes antifascistes ». Visionnaire.

Bénédiction de Saint Roch

 

Notre secrétaire départemental et conseiller régional Christophe Barthès s’est rendu avec une dizaine de ses amis cavaliers à Trausse-Minervois pour la bénédiction des chevaux, des récoltes et des personnes présentes par le père Naudinat, curé de la paroisse de Notre-Dame-en-Minervois, à la chapelle Saint Roch, qui a lieu chaque année.

Une messe a suivi la bénédiction dans une chapelle trop petite pour le nombre de fidèles.

Campement sauvage autour d’un cimetière de Limoux : l’amateurisme socialiste responsable !

logo blason 4 fb petitCommuniqué de Julien Rancoule, responsable de la section FN du Limouxin :

Depuis plusieurs jours, des gens du voyage se sont installés contre le cimetière de Villeplane suite à la fermeture d’une partie de l’aire de Brides, route de Pieusse, pour des « travaux d’entretien ».

Mécontents de la situation, se reproduisant chaque année, les habitants du quartier ont écrit à Monsieur Durand, président de la communauté de communes, pour leur proposer une idée intéressante qui serait de décaler cet entretien annuel pour l’automne, afin de placer les caravanes sur le camping municipal, vide à cette époque. Rajoutons que nous avons une aire à campings cars qui pourrait également convenir. Refus du premier adjoint au maire, sans donner le moindre argument.

Ce mépris de la population et cette négligence ne sont pas acceptables : Monsieur Durand, en fermant l’aire d’accueil aménagée sans proposer de solution de substitution, se rend responsable de ces installations illégales, engendrant insalubrité et branchements sauvages à quelques pas des sépultures, et ce en pleine saison touristique.

Mais une question devrait avant tout nous venir à l’esprit : qu’est-ce qui peut bien justifier que l’aire de Brides soit fermée un mois entier tous les ans pour desdits « travaux d’entretien », mobilisant une partie du personnel de la collectivité pendant ces quatre à cinq semaines ? Quels sont concrètement les travaux réalisés pendant cette période et quel en est le coût pour le contribuable ?

Caravanes Limoux

La fête occitane de Trèbes sous le signe de la dictature socialiste

Le Front National de L’aude a joué le jeu pour la fête Occitane de Trèbes, car ce sont 40 militants ainsi que Laure-Emmanuelle Philippe et Christophe Barthès, nos conseillers régionaux, qui se sont rendus aux arènes ce dimanche.

C’est juste avant le défilé que l’on a pu apprécier le sectarisme des élus de la majorité du conseil municipal de Trèbes : cette dernière a jugé bon d’installer leur nacelle juste devant la facade de la permanence du FN11, et sont même allés plus loin en la déployant de façon à cacher notre banderole au public présent lors du passage des jouteurs.
Après une grosse colère de notre secrétaire départemental et l’arrivée de la gendarmerie de Trèbes, les courageux sectaires ont finalement décidé de l’installer plus loin.

À noter que la municipalité avait déjà prouvé leur manque de respect et de valeurs républicaines, puisque la veille, lors de l’inauguration officielle, le maire Eric Menassi avait convié sur le podium la sénatrice Gisèle Jourda, le président de Carcassonne agglo Régis Banquet, Alain Gignès pour le conseil départemental, ainsi que la sous-préfète, laissant volontairement de côté Christophe Barthès, notre conseiller régional, élu et natif de la commune.

Nous rappelons à ces bien-pensants du système que nous sommes des élus de la République au même titre qu’eux et que nous portons l’espérance d’une grande partie de la population. Mettre à l’écart les élus Front National, c’est mettre à l’écart de nombreux Français et de nombreux Audois.
Le Front National est incontestablement le premier parti de France, le premier parti de l’Aude et le premier parti de Trèbes. La permanence du FN11 se situe à Trèbes, nous sommes fiers d’exposer nos idées et nos valeurs au travers de notre enseigne et nos affiches à l’effigie de notre présidente Marine Le Pen en toute légalité.
Nous ne cachons pas nos convictions à la différence du Parti Socialiste du canton de Trèbes qui, lui, préfère l’obscurité d’une petite rue de la ville pour sa permanence tout comme celle de la rue Fedou à Carcassonne. Nous les comprenons cependant, vu les résultats catastrophiques qu’ils obtiennent et leur côte de popularité auprès des Français qui chute de jour en jour.
Malgré la petitesse de leurs actes médiocres, malgré leur déni de démocratie et malgré leurs tentatives de censure à notre égard, ils ne nous feront pas taire !

Ceci dit, la journée fût réussie et la fête fût belle. Après avoir visité les stands présents, c’est chez un viticulteur local que les convives ont bu un apéritif avant de profiter du banquet.