Le drapeau Hongrois flotte devant la permanence du FN11

imag0528

En soutien à nos amis Hongrois, la permanence du FN11 arbore désormais le drapeau de la Hongrie.

En effet, ces derniers pourront se prononcer le 2 octobre lors du référendum d’initiative populaire sur la question « Approuvez-vous que l’Union européenne puisse ordonner l’installation en Hongrie, à titre obligatoire, de ressortissants non hongrois sans l’accord de l’Assemblée nationale ? ».

Un bel exemple de démocratie dont nos gouvernants devraient s’inspirer.

Quand est-ce que le peuple français aura droit lui aussi à la parole ?

Reprise du militantisme chez les Chauriens

Marine est entrée en campagne électorale pour les présidentielles, ses militants de Castelnaudary se sont donc remis à distribuer des tracts, coller des affiches et surtout aller voir les habitants du canton car tel est leur objectif, faire le tour de tous les villages et être un maximum présents.

C’est ainsi qu’ils sont allés samedi à Souilhe et Souilhanels rencontrer les villageois tout comme ils étaient la semaine dernière devant l’EPL du Lauragais (lycée agricole) et les lycées Jean Durand et Andréossy.

Si vous souhaitez les rejoindre et militer à leurs côtés, n’hésitez pas à remplir ce formulaire !

Limoux : jusqu’à quand allons-nous laisser faire ?

Julien Rancoule

Communiqué de Julien Rancoule, responsable de la section FN du Limouxin et Secrétaire départemental du FN Jeunesse de l’Aude :

Mercredi après-midi, trois jeunes étudiants de l’institut Saint Joseph à Limoux ont été pris à partie par deux « jeunes » du quartier Saint-Antoine armés d’un couteau afin de leur dérober leurs téléphones et un ordinateur portables. L’une des victimes a été blessée dans l’agression.

Alertés, les gendarmes se sont rendus sur place et ont pu interpeller l’un des auteurs, déjà très connus des forces de l’ordre malgré son jeune age, au pied d’un des immeubles HLM. Le deuxième agresseur aurait pris la fuite.

Si la situation était déjà suffisamment grave, l’abjection ne s’arrête pas là. Les grands-frères de la cité, également multi-récidivistes, sont allés porter main forte au racketeur en se permettant de caillasser et de menacer les gendarmes.

Ils sont tous à l’heure actuelle en liberté et seront convoqués dans plusieurs moins devant un juge pour enfants (pour l’un des agresseurs) ou devant le procureur (pour les délinquants ayant attaqué nos forces de l’ordre). Nul doute que les sanctions, s’il y a, seront dérisoires.

Une nouvelle fois, notre jeunesse a été la cible de racailles. Le fait est loin d’être anodin, il s’agit tout de même d’une extorsion avec arme, avec violences et en réunion.

Nos forces de l’ordre ont été attaqués physiquement et verbalement. Nous commençons à en avoir la triste habitude.

Jusqu’à quand allons-nous accepter cela ?

Quand est-ce que la municipalité cessera de cacher la réalité aux Limouxins – qui eux ne sont pas dupes, et vivent cette insécurité de plus en plus quotidienne – en admettant qu’il y a une recrudescence des délits et crimes dans notre ville, et qu’elle prendra enfin les décisions en conséquence ?

Il n’est plus l’heure d’acheter la paix sociale en finançant des city stades et toutes autres infrastructures ou services réservés aux jeunes de Saint Antoine, qui profitent bien souvent à ces petits caïds, alors que les autres quartiers et le centre-ville en manquent cruellement. Il est temps d’agir par la plus grande des fermetés face à ces délinquants qui font la loi et nuisent aux honnêtes gens !

Il est également urgent de redonner aux forces de l’ordre des effectifs convenables. Nicolas Sarkozy a détruit plus de 12.000 postes de policiers et gendarmes. François Hollande n’a pas été capable de rattraper les erreurs de la droite. Seule Marine Le Pen aura le courage et la volonté nécessaires pour rendre à ceux qui nous protègent les moyens humains, moraux et légaux d’agir pour rétablir d’Etat de Droit sur l’ensemble du territoire !

wp-1474831238335.jpg

Règlements de comptes à Narbonne : communiqué du FNJ

FNJ11 logoCommuniqué du FNJ 11 suite à la recrudescence des faits de violence au cœur de Narbonne :

Dans la nuit de samedi à dimanche derniers, des «jeunes » se sont affrontés dans une rue proche de la place Voltaire à Narbonne. Les voisins terrifiés ont immédiatement contacté les services de police.

Lors de cette rixe, plusieurs coups de feu ont été tirés. Elle fait suite à une lâche agression, devant la médiathèque. La meute connue et reconnue des tribunaux et des forces de l’ordre a attaqué alors avec une extrême violence quatre amis venus boire un verre. Les caméras ont filmé la scène d’horreur.

Depuis trop longtemps, nos centres historiques sont les lieux de rencontre entre gangs, imposant la loi de la rue à nos commerçants obligés de fermer boutique, nos anciens quotidiennement insultés et sans oublier nos enfants victimes en proie des dealers.

Nous ne pouvons plus accepter que nos centres villes deviennent de véritables zones de guerre urbaine, où la racaille règne en maître.

Pour retrouver une France apaisée, l’état doit faire appliquer sans laxisme les lois de la république.
Seule Marine Le Pen a la capacité et la détermination nécessaires pour appliquer la tolérance zéro face à la délinquance.