Mosquée du Viguier : le FN11 en « garde-fou » !

christophe-barthesChristophe Barthès, secrétaire départemental du Front National de l’Aude et conseiller régional communique :

Après « dossier tabou » sur M6, le FN de l‘Aude en « garde fou » !

Loin de ne pas respecter les croyances de chacun, il nous parait naturel de demander quelques précisions au sujet de la nécessité de lancer la création d’une deuxième mosquée à Carcassonne.

Est-ce bien le moment en ces temps difficiles face au communautarisme et à la radicalisation de certains de lancer ce genre de sujet et de préoccupation communautaire dans une ville qui connaît tant de misère sociale ? Tout en se demandant si le quartier du Viguier, aux vues des nombreuses et récentes incivilités, mérite une telle faveur communautaire ?

Nous pensons plutôt utile et nécessaire, par exemple, l’appui scolaire pour ce quartier connaissant de grandes difficultés sur le plan social et dans un but de faire de futurs bons citoyens indépendants, émancipés et heureux plutôt que d’investir sur un projet communautariste moteur d’exclusion refermant encore une fois la communauté dans la communauté ! Tout en ayant des zones d’ombres sur ce projet à ce jour …

Sachez par avance, que nous serons à pied d’œuvre pour contrôler la légalité du projet, son financement ainsi que la provenance de l’imam !

Car il est hors de question que le contribuable Audois paie la facture. Nous ne pourrons accepter que cette mosquée soit financé par une puissance étrangère, que les prêches soient données par un imam ne parlant pas le Français ou provenant d’un pays pratiquant un islam obscurantiste en contradiction avec nos valeurs, notre mode de vie et les lois de la république et bien sûr, nous ne tolérerons pas que ce projet soit favorisé sur le plan fiscal dans un but électoraliste.

 

Le FN ne veut pas de migrants dans la Haute-Vallée

logo blason 4 fb petit

Communiqué de Maxime Bot, responsable FN du canton de Quillan :

Depuis un an, la Haute Vallée de l’Aude sinistrée par le chômage et la pauvreté accueille plusieurs dizaines de migrants venus pour la plupart de Calais. Il ne s’agit que de jeunes hommes, rentrés illégalement sur le territoire, nourris, logés et blanchis par le contribuable français qui n’a encore une fois pas été consulté, une habitude en démocratie LRPS.

Ils se baladent tranquillement en forêt (voir la presse locale du 20/10/16), savourent de copieux repas et jouent avec leurs smartphones pendant que leurs familles sont sensées être sous les « bombes ». Cela devrait être inacceptable pour les « humanistes » qui les accompagnent. Nous voyons bien que ces clandestins sont là uniquement pour des raisons économique et profiter du système français beaucoup trop généreux. Les responsables politiques de gauche comme de droite trouvent très rapidement des appartements pour loger leurs futurs électeurs mais pas pour nos compatriotes les plus pauvres. Cette préférence étrangère est injuste et totalement ignoble. La présence de potentiels islamistes et l’arrivée de beaucoup d’autres, créent une véritable menace pour la sécurité des communes d’accueil. La population doit avoir la possibilité de s’exprimer sur ce sujet grave.

Ce n’est pas uniquement le responsable politique qui communique mais également le citoyen inquiet. Je demande aux maires d’Esperaza et de Quillan (deux communes d’accueil) qu’un référendum local sur le sujet soit organisé. De plus, aucune subvention publique ne doit être accordée aux associations qui aide ou encourage la politique migratoire au profit des Français. Les nôtres avant les autres !

Les jeunes du Front à la foire de l’élevage d’Espezel

Le week-end dernier, se tenait la foire départementale de l’élevage à Espezel. Deux de nos militants, Maxime Bot responsable du canton de Quillan et Adjoint au FNJ de l’Aude ainsi que Thomas Esteve, 15 ans, militant patriote, ont pris soin de coller sur le secteur la veille. Ils se sont ensuite rendus à cette manifestation paysanne. Les jeunes ont passé la journée à circuler et à échanger avec les producteurs et acteurs de la filière agricole Audoise.

La journée s’est terminée par un repas 100% Audois et patriote. Nos producteurs ont du talent !

Nous remercions les producteurs, les organisateurs et nos forces de l’ordre qui ont permis que cette journée soit un véritable succès.

Éoliennes en Haute-Vallée : ne défigurons pas nos paysages !

logo blason 4 fb petitCommuniqué de Maxime Bot, responsable FN du canton de Quillan :

Depuis 2010, une multinationale a le projet d’installer un site industriel éolien au coeur de la magnifique forêt des Fanges, proche du château de Puilaurens. Une enquête publique a été organisé, sans interroger les premiers concerné. Le Front National est fermement opposé à tous projets qui mettent en périls le paysage et l’identité de notre territoire au profit de certains gros investisseurs étrangers qui n’ont pour seuls objectifs que de s’enrichir d’avantage en détruisant nos régions. Les habitants qui n’ont pas été interrogés, vont bientôt voir leur cadre de vie totalement détériorés.

Je propose à monsieur le maire de Lapradelle-Puilaurens d’organiser une consultation populaire sur ce sujet qui va avoir de graves conséquences pour la commune et plus largement la Haute-Vallée.

À Leucate, un an après, les migrants, c'est TOUJOURS NON !

Bureau12

Communiqué de presse de Laure-Emmanuelle PHILIPPE,
Conseillère Régionale FN d’Occitanie,
Conseillère Municipale de Leucate RBM,
Responsable du canton de Sigean.

Le gouvernement socialiste a décidé de menacer directement l’ordre public et la sécurité de nos concitoyens en imposant aux collectivités la répartition de migrants issus de la jungle de Calais.

L’Aude devra donc accueillir une seconde vague de migrants. Le préfet en avait annoncé une soixantaine sur l’Aude…90 sont déjà prévus à Limoux.

Bien mal avertit celui qui pensait être épargné et Leucate n’échappera pas à la règle: Mr PY, maire de Leucate avait déjà déroulé le tapis rouge et courbé l’échine face au diktat du gouvernement socialiste en annonçant en septembre 2015 sur la chaîne régionale que Leucate était volontaire pour accueillir quelques familles de migrants (qui ne sont souvent que de jeunes hommes seuls, au final).

Cette année encore, lors de la fête départementale LR à Leucate en présence de Mr Baroin, il n’a pu s’empêcher, en bon représentant clientéliste de la République, de réitérer sa candidature arguant de…la charité chrétienne.

Nous aurions pu espérer qu’il parle, à minima, de charité d’Etat, respectant ainsi le principe de laïcité qu’il représente.

Au vu du nombre de sans abri et de nécessiteux sur notre secteur…pourquoi avoir attendu l’arrivée de ces migrants pour faire preuve de cœur? Les nôtres n’en sont-ils pas dignes? Parle-t- il au nom de tous ces administrés pas forcément de confession chrétienne ou en son nom propre?

Cette annonce très personnelle parce qu’incompatible avec son statut d’élu ne doit engager que lui…nous supposons donc que c’est chez lui qu’il les accueillera, avec l’aval de sa famille!

L’édile de Leucate a voulu faire de Leucate un mini Saint Tropez, maintenant un mini Calais… S’il aimait Leucate telle qu’elle est, s’il était à l’écoute de ses administrés, il saurait que les migrants à Leucate, comme sur la majeure partie de notre territoire, c’est non!

Législatives : J-F Daraud rejoint Marine Le Pen et le RBM

jean-francois-daraud-entoure-de-laure-emmanuelle-philippe_828865_516x343

Ce samedi matin, Jean-François Daraud a annoncé qu’il se présenterait, aux élections législatives, sous l’étiquette du Rassemblement Bleu Marine (RBM). Mais pas sur la première circonscription à Carcassonne. C’est sur la deuxième, à Narbonne, qu’il se lancera dans la bataille en 2017.

Celui que l’on surnomme Monsieur Scoumoune,et qui fut chef de file de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants) dans l’Aude, l’a officialisé à Narbonne aux côtés notamment de Gilbert Collard, député RBM, et Louis Aliot, vice-président du Front national.

« J’ai rencontré Louis Aliot en début d’année à l’occasion des élections régionales. Nous nous sommes appréciés, notre amitié a débuté », indique Jean-François Dauraud. Gilbert Collard fait également savoir qu’il a créé, avec Louis Aliot, une nouvelle sphère, au sein du RBM, « destinée à accueillir les déçus du centre, de l’UDI, du Partir radical. » Cet espace se nommerait « Parti radical Bleu Marine ou Parti radical des Racines ou encore Parti radical républicain ».

« J’ai trouvé au RBM tout ce qui fonde mon engagement en politique : l’humanisme, le dialogue, l’amitié, la tolérance. On peut parler d’un coup de foudre avec Louis Aliot qui est, comme moi, un homme de terroir. En clair, les valeurs du centre, c’est désormais au RBM qu’elles se trouvent », détaille celui qui fut aussi président de l’ASC XIII.

Il faut aussi souligner que si Jean-François Dauraud rejoint Marine Le Pen, il n’adhère pas pour autant au Front National. Une démarche donc identique à celle de Gilbert Collard. Concernant l’UDI, avec qui Jean-François Dauraud est entré en conflit lors des dernières élections régionales, il explique : « Ce parti a été détruit par son président, Jean-Christophe Largarde. Et que dire diktat de François Brébant au noiveau local! Ces gens sont incompétents, déloyaux… » Il ne mâche pas non plus ses mots à l’égard du maire de Leucate (Les Républicains), Michel Py : « Il est « pytoyable », c’est un fait. »

Jean-François Daraud estime que sa décision de franchir le Rubicon va provoquer « un séisme, un tremblement de terre dans le monde politique ». Sa suppléante sera Laure-Emmanuelle Philippe, qui s’était présentée aux législatives en 2012 sur le 2e circonscription pour le RBM. Sur la première, à Carcassonne, il est quasiment acquis que ce sera  le patron du FN, dans l’Aude, Christophe Barthès qui sera candidat.

Source : L’Indépendant.fr