Barthès, candidat FN officieux sur la 1ère circonscription en 2017 ?

christophe

Poussés par la vague «Bleu Marine» au niveau national, les Audois ne dérogent pas à la règle et sont de plus en plus nombreux à pousser la porte du Front national dans le département. Samedi, depuis sa permanence trébéenne, le secrétaire départemental du FN 11, Christophe Barthès, se réjouissait ainsi des 35 nouvelles cartes d’adhésion enregistrées au cours de la semaine passée. Soit désormais, plus de 1 000 adhérents frontistes à jour de leur cotisation dans l’Aude.

«À l’Agglo, les grandes manœuvres préélectorales ont commencé…»

Pour l’heure, s’il n’a pas souhaité aborder la question des législatives 2017, où il est candidat à la candidature au même titre que Robert Morio sur la 1re circonscription de l’Aude – «c’est Marine qui tranchera…» , Christophe Barthès annonce d’ores et déjà «une grosse surprise sur une des deux autres circonscriptions» audoises. «Vous en saurez plus à la fin de ce mois d’octobre…»

En attendant cette fameuse surprise (!!), c’est sur le sujet des migrants que le secrétaire départemental du FN 11 a tout d’abord tenu à s’exprimer. Eux pour qui «il semble plus facile de trouver des structures d’accueil que pour les SDF, nos jeunes et nos vieux en difficulté… Là, ce sont 90 d’entre-eux (des migrants) qui vont être relogés à Limoux». Une manifestation frontiste sur le sujet aura ainsi lieu à Limoux, le samedi 15 octobre prochain. En sachant que d’ores et déjà, le FN a déposé une motion dans chaque ville où «nous avons des élus (comme à Carcassonne, Ndlr), pour défendre «ma commune sans migrant». Et cette question devrait être abordée et portée lors du prochain conseil municipal de Carcassonne, le jeudi 8 décembre.

Aussi, que dire de Carcassonne Agglo, autre thème abordé par le représentant du FN audois, hier. Pour le secrétaire Christophe Barthès, «les grandes manœuvres préélectorales ont commencé… Que dire de cette usine de pâtes qui devait être créée sur Béragne, avec plusieurs centaines d’emplois à la clé ? Ce projet a disparu. Et où en est-on de ce parc d’attraction du côté de Douzens, avec 2 000 emplois promis ? Derrière ces gesticulations, il n’y a rien !»

Source : La Dépêche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s