Législatives : J-F Daraud rejoint Marine Le Pen et le RBM

jean-francois-daraud-entoure-de-laure-emmanuelle-philippe_828865_516x343

Ce samedi matin, Jean-François Daraud a annoncé qu’il se présenterait, aux élections législatives, sous l’étiquette du Rassemblement Bleu Marine (RBM). Mais pas sur la première circonscription à Carcassonne. C’est sur la deuxième, à Narbonne, qu’il se lancera dans la bataille en 2017.

Celui que l’on surnomme Monsieur Scoumoune,et qui fut chef de file de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants) dans l’Aude, l’a officialisé à Narbonne aux côtés notamment de Gilbert Collard, député RBM, et Louis Aliot, vice-président du Front national.

« J’ai rencontré Louis Aliot en début d’année à l’occasion des élections régionales. Nous nous sommes appréciés, notre amitié a débuté », indique Jean-François Dauraud. Gilbert Collard fait également savoir qu’il a créé, avec Louis Aliot, une nouvelle sphère, au sein du RBM, « destinée à accueillir les déçus du centre, de l’UDI, du Partir radical. » Cet espace se nommerait « Parti radical Bleu Marine ou Parti radical des Racines ou encore Parti radical républicain ».

« J’ai trouvé au RBM tout ce qui fonde mon engagement en politique : l’humanisme, le dialogue, l’amitié, la tolérance. On peut parler d’un coup de foudre avec Louis Aliot qui est, comme moi, un homme de terroir. En clair, les valeurs du centre, c’est désormais au RBM qu’elles se trouvent », détaille celui qui fut aussi président de l’ASC XIII.

Il faut aussi souligner que si Jean-François Dauraud rejoint Marine Le Pen, il n’adhère pas pour autant au Front National. Une démarche donc identique à celle de Gilbert Collard. Concernant l’UDI, avec qui Jean-François Dauraud est entré en conflit lors des dernières élections régionales, il explique : « Ce parti a été détruit par son président, Jean-Christophe Largarde. Et que dire diktat de François Brébant au noiveau local! Ces gens sont incompétents, déloyaux… » Il ne mâche pas non plus ses mots à l’égard du maire de Leucate (Les Républicains), Michel Py : « Il est « pytoyable », c’est un fait. »

Jean-François Daraud estime que sa décision de franchir le Rubicon va provoquer « un séisme, un tremblement de terre dans le monde politique ». Sa suppléante sera Laure-Emmanuelle Philippe, qui s’était présentée aux législatives en 2012 sur le 2e circonscription pour le RBM. Sur la première, à Carcassonne, il est quasiment acquis que ce sera  le patron du FN, dans l’Aude, Christophe Barthès qui sera candidat.

Source : L’Indépendant.fr
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s