11 novembre à Trèbes : une démocratie à géométrie variable

Christophe Barthès, conseiller régional et municipal de Trèbes, a participé aux commémorations du 11 novembre dans sa commune. Le maire ayant refusé de lui laisser déposer une gerbe, ce dernier a décidé d’organiser sa propre cérémonie pour rendre Hommage à nos poilus.
Il s’avéra que notre gerbe a comme par hasard mystérieusement disparue alors qu’elle avait été livrée par le fleuriste avec les autres gerbes des différents représentants politiques.

Lors de cette cérémonie, notre conseiller régional a donné discours solennel, suivi d’une minute de silence et conclu par une Marseillaise entonnée par toutes les personnes présentes.

A l’issue, l’assemblée s’est déplacée à l’entrée du cimetière et Christophe Barthès a pu intervenir pour expliquer les raisons de ce rassemblement :

Un mot quand même pour expliquer pourquoi j’ai tenu à vous réunir cette après midi.

J’ai envoyé un courrier au Maire de Trèbes, pour lui demander l’autorisation de pouvoir déposer une gerbe au pied du monument aux mort en tant que conseiller régional, pendant la cérémonie de ce matin.

Il m’a répondu qu’il n’y était pas obligé et qu’il refusait, qu’il respecterait l’ordre protocolaire comme la loi le lui oblige pour sa cérémonie mais pas question que je dépose quelconque gerbe.

Bel exemple de démocratie de la part d’un Maire qui en façade affiche l’unité, le rassemblement mais qui, par derrière est tout autre.

Tout comme pour l’hommage du 1er novembre aux pieds noirs et aux harkis morts pour la France où le maire a refusé de donner la parole aux  associations qui d’habitude s’expriment.

Son prédécesseur assumait une dictature « franche » et on savait où on allait, avec celui-ci, ce serait plutôt une dictature sournoise ou hypocrite. Méfions nous de lui, de son équipe et de leurs bonnes intentions de façade qui en cachent d’autres.

Il veut nous empêcher de faire notre travail d’élu alors que nous nous devons de représenter lors de toutes les cérémonies les électeurs qui nous ont accordé leur confiance.

Il va falloir qu’ils se mettent tous dans un coin du cerveau que nous avons été élus légalement et démocratiquement, que nous n’avons fait aucun coup d’état et surtout aucune magouille pour être élus et qu’il va falloir compter avec nous.

A chaque commémoration je réitérerai ma demande de dépôt de gerbe et si on persiste à me la refuser j’organiserai à chaque fois une cérémonie parallèle comme aujourd’hui.

LES DÉMOCRATES NE SONT PAS DU CÔTÉ QUE L’ON CROIS !

Enfin pour finir je voudrais dire à notre Président de la République, à son 1er ministre, à la présidente de région,au président du département et à notre Maire, qu’il y a eu des élections aux États Unis et qu’ils peuvent prendre exemple, que ce soit sur Mr Trump qui a remercié et félicité Mme Clinton pour le travail fait pour le pays, mais également Mme Clinton et le président Obama qui ont tous deux félicités Donald Trump et dit qu’ils se rangeaient derrière leur nouveau président, ils ont tout naturellement accepter les résultats des élections.

Nous n’avons certainement pas de leçon de démocratie à donner à qui que ce soit et prenons plutôt exemple sur les autres.

Publicités

Un commentaire sur “11 novembre à Trèbes : une démocratie à géométrie variable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s