Limoux : les socialistes mettent nos anciens combattants aux égouts !

img_20171208_193856373576564.jpgCommuniqué de Julien Rancoule, responsable FN du canton de Limoux :
Ayant déjà exprimé par le passé ma désapprobation quant au projet de déplacement du monument aux morts, j’ai assisté avec stupéfaction à la dernière session du conseil municipal où la majorité socialo-communiste a proposé et voté le déplacement de ce dernier sur l’esplanade François Mitterrand.

Outre le fait que cette gabegie budgétaire coûtera au contribuable la modique somme de 200.000€, l’emplacement choisi est totalement inapproprié. Non seulement le monument va perdre toute solennité en se retrouvant dans un endroit bien moins visible et pris entre les places de parkings, la station de recharge pour véhicules électriques et la cohue des lycéens, mais pire : elle sera placée à l’ancienne station de vidange des eaux usées de campings-cars de la ville !

Quel mépris, quelle insulte pour nos anciens combattants que de les mettre sur des déjections !

Une pétition en ligne a été lancée et le Front National et moi-même mettrons en œuvre tous les recours qui sont à notre disposition pour faire annuler ce projet.

 

Signez et partagez la pétition : Cliquez ici

 

39395776541319968310.jpg

Publicités

Revenu universel dans l’Aude : Incitation à la paresse ou stratégie électorale ?


Communiqué de Christophe Barthès, secrétaire départemental du FN11 :

C’est bien connu, quand on dégringole, on essaye de se raccrocher aux branches !

Comment qualifier autrement la proposition d’André Viola, candidat déchu des législatives, président socialiste du conseil départemental de l’Aude, de vouloir tester le revenu universel ? Proposition proposée par le tristement célèbre candidat socialiste au score de 6,36% des dernières présidentielles, Benoît Hamon, successeur déshérité de François Hollande.


Comme il est de bon ton de proposer après avoir dénoncé, nous, le Front National, souhaitons permettre aux gens de pouvoir s’émanciper par le travail, en rendant attractif par diverses formes l’installation d’entreprises et d’usines dans notre département, en aidant les entrepreneurs à se développer, en formant nos jeunes aux futurs métiers puis de les aider à se lancer et de se battre pour réduire les charges qui pèsent sur les patrons de PME-PMI qui les inciteraient naturellement à embaucher plus …


La facilité est bien-sûr de prendre encore et toujours à ceux qui travaillent pour financer ceux qui profitent, mais qui votent pour ces personnes en place depuis trop longtemps et qui ont fait la preuve de leurs incompétences par leurs résultats, qui je le rappelle, place l’Aude au niveau des départements les plus pauvres de France avec un taux de chômage alarmant, tout en ayant les impôts locaux les plus élevés !

Rennes-le-Château : face à l’islamisme, le laxisme judiciaire a encore frappé

Communiqué de Maxime Bot, responsable FN du canton de Quillan :
Le jour du premier tour de l’élection présidentielle, une jeune femme portant un voile et parlant arabe a décapité la statue du diable rouge dans l’église de Rennes-le-Chateau puis a déposé un coran pour signer son acte. Le jour de son procès elle lança de nouvelles provocations : « Aujourd’hui, je souhaite officiellement rejeter la nationalité française pour demander la nationalité palestinienne » . Après de tels faits de violence et de provocation, elle repartit libre avec seulement deux mois avec sursis.

A l’heure où le terrorisme menace toujours plus la vie de nos compatriotes, il est extrêmement  inquiétant pour la sécurité des français et plus précisément des audois de laisser une islamiste qui a déjà frappé dans la nature.

Devant  cette décision judiciaire extrêmement laxiste et insultante vis à vis de notre patrimoine, nous rappelons que le fondamentalisme islamiste mène une guerre à nos valeurs de civilisation.

Protégeons d’urgence les nôtres en mettant hors d’état de nuire les ennemis de la Nation. La Haute Vallée n’a pas vocation à devenir un refuge pour l’islam radical !

[Communiqué] Le Front National aux côtés des viticulteurs Audois

christophe-barthesCommuniqué de presse de Christophe Barthes,

Secrétaire départemental du FN11,
Conseiller régional FN-RBM,
Membre de la Commission Agriculture, Agroalimentaire et Viticulture

 

Suite à l’appel du syndicat des vignerons de l’Aude, plusieurs délégations de viticulteurs de toute la région se sont retrouvées à Carcassonne ce mercredi 18 octobre, afin de faire entendre les revendications d’une profession en péril. Le groupe FN-RBM a tenu à exprimer son soutien, notamment par la présence d’élus audois défilant à leurs côtés.

Ayant subi des conditions climatiques difficiles au printemps et à l’été derniers, les viticulteurs d’Occitanie sont contraints de faire face à un contexte économique inquiétant, aggravé par la concurrence espagnole. En effet, en 2016 les importations représentaient 12.5 millions d’hectolitres, à des prix défiant les cours français.

Peu regardantes, certaines enseignes de la grande distribution achètent à bas prix du vin espagnol médiocre pour le revendre dans les rayons dédiés aux produits locaux et avec une étiquette similaire aux vins languedociens !

Face au saccage de la filière viticole régionale, les élus du groupe FN-RBM dénoncent les dérives du marché européen et de la PAC qui ont supprimé les régulations nécessaires à la protection des secteurs les plus vulnérables.

Le Front National préconise l’application d’un patriotisme économique intelligent via l’instauration de droits de douanes qui protègeraient nos filières contre des produits conçus avec des normes sanitaires et environnementales de moindre qualité.

Il en appelle également à une politique agricole française ambitieuse, qui trouverait des débouchés à nos productions et verserait des primes au stockage.

Comme l’ont déjà proposé ses députés à l’Assemblée Nationale, il souhaite qu’une loi visant à mieux réprimer et sanctionner l’étiquetage frauduleux des vins et spiritueux étrangers soit instaurée.

Manif vignerons christophe.jpg
Christophe Barthès participait à la manifestation des vignerons ce jeudi 18 octobre à Carcassonne