Vos candidats aux législatives : Jean-François DARAUD (2e circo)

Affiche_JFD-page-001
Candidat sur la 2ème circonsciption de l’Aude : Jean-François DARAUD(suppléante : Claire Ivars).
  • Edito :

Chers Compatriotes, chers Audois,

Dans l’Aude, nous avons la particularité d’être le 2ème département le plus socialiste de France et par conséquent le 2ème département le plus pauvre de France. 100 ans de  socialisme féodal ont rendu ce département exsangue.

Aujourd’hui, les seules possibilités offertes à nos enfants c’est d’espérer être embauchés chauffeur dans une mairie, jardinier au Conseil Général ou infirmière à l’hôpital. C’est nous qui possédons les plus grands CIAS au prorata du nombre d’habitants, le plus de chômeurs, le plus de RSA, le plus grand nombre de contribuables exonérés d’impôts.

– Ma première ambition est de créer de l’emploi, le plein emploi, en attirant des investisseurs pour créer, entre-autres, des complexes touristiques et hôteliers. Dans notre département, nous possédons les sites les plus visités de France, après la région francilienne et le Mont St Michel et rien n’a jamais été fait pour fidéliser ces voyageurs.

– Sachons fixer nos touristes, qui resteront plusieurs jours pour visiter nos sites exceptionnels : Châteaux Cathares, Abbaye de Fontfroide, Réserve Africaine de Sigean, notre littoral emblématique avec ses plages ensoleillées et sa gastronomie si renommée, les circuits touristiques pour découvrir nos vignobles si réputés. Nous proposerons des voyages organisés aux agences touristiques du monde entier comme le proposent tant de pays pour nous attirer.

– D’ailleurs je combattrai avec Force et Vigueur cette inique loi EVIN, qui brime nos viticulteurs les acculant à la faillite et je redynamiserai le secteur de la pêche et de l’ostréiculture pour sauver nos « agriculteurs » de la mer si inquiets de leur avenir.

– Sous ma législature, je ferai rentrer cette circonscription enfin dans le XXIe siècle, œuvrant pour obtenir une couverture ADSL de tout notre territoire. Je lutterai pour éviter la catastrophe écologique annoncée sur le site de MALVESI.

– En votant pour moi, vous mettrez fin à 100 ans de socialisme qui ont détruit l’essence même de ce si beau département et qui ont fait que nos jeunes diplômés doivent s’expatrier aux quatre coins de la France et du monde pour trouver un poste à la hauteur de leurs ambitions.

  • Biographie :

L’un des Audois les plus atypiques et les plus médiatisés du département de l’Aude.
Né à Carcassonne le 21 mars 1955. Fils d’Henri Daraud, facteur et accordeur de pianos et de Marie-Louise Trouchaud, avocate. Famille très connue et appréciée à Carcassonne.

Professions exercées : Journaliste, consultant pour diverses radios, TV et presse écrite. Directeur du Journal de Carcassonne et de l’Ouest Audois (40.000 exemplaires). Organisateur et producteur de spectacles et d’évènements.

Auteur : Les Galères de Monsieur Scoumoune, la véritable histoire de l’homme le plus malchanceux de France (éditions Albin Michel). Sorti en 1995 et réédité plusieurs fois depuis.

Cyclisme : Coureur puis manager et conseiller en communication, relation presse de plusieurs équipes professionnelles, entraîneur de l’équipe Nationale de Yougoslavie, directeur chez Peugeot Cycles à Paris, propriétaire d’un magasin de cycles de détail puis de gros pour tout le Sud de la France à Nîmes. A couvert 26 Tours de France et plusieurs Jeux Olympiques et Championnats du Monde toutes disciplines confondues.

Décorations: L’Etoile du Mérite Civique National décerné par l’Académie Française et le bureau de la Légion d’Honneur, remis par l’abbé Pierre. Prix du Fair-Play du Sport Français, décerné par l’Association Française du Sport sans Violence et du Fair-Play (AFSVFP) remis par le Président du Comité National Olympique du Sport Français (CNOSF).

Divers: Fondateur du Musée du Piano de Limoux (unique en France). Fondateur du Journal de Carcassonne, Limoux et Castelnaudary. A été l’invité de plus de 600 émissions de télévision. A été Président du club de rugby à XIII, l’ASC XIII de Carcassonne. Conseiller de Cécifoot (football pour aveugles) Un carnet d’adresses impressionnant, l’ami des personnalités de tous styles.

Surnoms: Monsieur Scoumoune (35 accidents, 40 fractures, 1895 jours d’hôpital, 1095 jours de plâtre, 3 comas, 3 traumatismes crâniens, 6 mois paralysé, cliniquement mort, a failli être amputé à plusieurs reprises…), Sherlock Holmes: fait partie du Club anglais des Sherlock Holmes.

Politique : Président de la Fédération du Nouveau Centre de l’Aude de 2011 à 2016. Président de la Fédération de l’UDI de l’Aude de 2013 à 2016. Trois fois Candidat aux Elections Législatives en 1993 -2002 -2012. Deux fois Candidat Tête de Liste aux Elections Municipales à Carcassonne en 2008 -2014. Candidat aux Elections Cantonales en 1994.

Le Front National aux côtés des viticulteurs

Le Front National était dignement représenté samedi dernier à la manifestation pour la défense de nos viticulteurs samedi dernier.

En effet, Christophe Barthès, secrétaire départemental du FN11 et conseiller régional, Laure-Emmanuelle Philippe, conseillère régionale et responsable de la 2e circonscription, Jean-François Darraud, candidat RBM sur la 2e circonscription, ainsi que de nombreux militants, ont répondu présents à l’appel des vignerons Audois.

Surprise, Monsieur Robert Ménard, maire de Béziers, a fait l’Honneur de participer à cette marche à nos côtés.

Seule Marine Le Pen permettra à nos viticulteurs de vivre décemment de leur travail : mise en place du patriotisme économique, d’un protectionnisme intelligent aux frontières pour lutter contre la concurrence déloyale, nationalisation de la PAC afin de la distribuer plus justement, aide à l’installation pour les jeunes agriculteurs, etc.

Législatives : J-F Daraud rejoint Marine Le Pen et le RBM

jean-francois-daraud-entoure-de-laure-emmanuelle-philippe_828865_516x343

Ce samedi matin, Jean-François Daraud a annoncé qu’il se présenterait, aux élections législatives, sous l’étiquette du Rassemblement Bleu Marine (RBM). Mais pas sur la première circonscription à Carcassonne. C’est sur la deuxième, à Narbonne, qu’il se lancera dans la bataille en 2017.

Celui que l’on surnomme Monsieur Scoumoune,et qui fut chef de file de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants) dans l’Aude, l’a officialisé à Narbonne aux côtés notamment de Gilbert Collard, député RBM, et Louis Aliot, vice-président du Front national.

« J’ai rencontré Louis Aliot en début d’année à l’occasion des élections régionales. Nous nous sommes appréciés, notre amitié a débuté », indique Jean-François Dauraud. Gilbert Collard fait également savoir qu’il a créé, avec Louis Aliot, une nouvelle sphère, au sein du RBM, « destinée à accueillir les déçus du centre, de l’UDI, du Partir radical. » Cet espace se nommerait « Parti radical Bleu Marine ou Parti radical des Racines ou encore Parti radical républicain ».

« J’ai trouvé au RBM tout ce qui fonde mon engagement en politique : l’humanisme, le dialogue, l’amitié, la tolérance. On peut parler d’un coup de foudre avec Louis Aliot qui est, comme moi, un homme de terroir. En clair, les valeurs du centre, c’est désormais au RBM qu’elles se trouvent », détaille celui qui fut aussi président de l’ASC XIII.

Il faut aussi souligner que si Jean-François Dauraud rejoint Marine Le Pen, il n’adhère pas pour autant au Front National. Une démarche donc identique à celle de Gilbert Collard. Concernant l’UDI, avec qui Jean-François Dauraud est entré en conflit lors des dernières élections régionales, il explique : « Ce parti a été détruit par son président, Jean-Christophe Largarde. Et que dire diktat de François Brébant au noiveau local! Ces gens sont incompétents, déloyaux… » Il ne mâche pas non plus ses mots à l’égard du maire de Leucate (Les Républicains), Michel Py : « Il est « pytoyable », c’est un fait. »

Jean-François Daraud estime que sa décision de franchir le Rubicon va provoquer « un séisme, un tremblement de terre dans le monde politique ». Sa suppléante sera Laure-Emmanuelle Philippe, qui s’était présentée aux législatives en 2012 sur le 2e circonscription pour le RBM. Sur la première, à Carcassonne, il est quasiment acquis que ce sera  le patron du FN, dans l’Aude, Christophe Barthès qui sera candidat.

Source : L’Indépendant.fr