Le Dépendant au service des « Patriotes »

Suite à la visite de F.Philippot, la presse départementale aux ordres a choisi une ligne éditoriale particulièrement bienveillante pour « Les Patriotes », publiant même quelques attaques en notre direction.

Devant les propos tenus, nous nous devions de leur répondre. Ainsi, un Droit de réponse a été fait et envoyé à L’Indépendant – Midi Libre.

Ceux-ci ont une fois de plus choisi d’être dans une logique partisane plutôt que professionnelle en tronquant nos propos et en y apposant systématiquement des commentaires désobligeants, et ce en totale opposition avec la réglementation sur le Droit de réponse.

« Les Patriotes » sont-ils si utiles pour le Système ? Vu l’attitude de la presse, ils sont devenus leurs idiots-utiles du moment face au Front National … avant leur disparition prochaine.

1801_1527612085929.jpg
Article de l’Indépendant

Droit de réponse à Mr Biasoli et Mme Lecorre suite à la venue de Florian Philippot :

En tant que Délégué Départemental de l’Aude, je me devais un droit de réponse ca

r mon travail au sein du Front National à été mis en doute par d’anciens membres aux dents tellement longues. Ceux-ci en oublient leurs mandats obtenus sous l’étiquette FN au sein de la municipalité de Carcassonne et Carcassonne Agglo. Ils ont trahis leurs électeurs en changeant de parti et en ne démissionnant pas de leurs sièges, ce qui nous donne un aperçu de leur personnalité.

Par ailleurs, et contrairement à d’autres militants, ces personnes ne se sont pas faites remarquer ces dernières années par leur activité, leur force de proposition ni même leur présence au sein de notre fédération.

Je terminerai par rappeler mon élection par les militants au sein du conseil national du Front National qui a eu lieu le 11 mars 2018. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde …

Je donne rendez-vous à ces gens et a leur mentor aux prochaines élections après lesquelles ils n’existeront plus.

Christophe Barthès,
Conseiller Régional d’Occitanie
Conseiller Municipal de Trèbes
Délégué Départemental de Front National de l’Aude

Publicités

Attentat de Trèbes : Communiqués de presse du Front National

Communiqué de presse du Front National

Attaque terroriste de Trèbes : quand le gouvernement prendra-t-il conscience que nous sommes en guerre?

Notre pays a été l’objet d’une nouvelle attaque terroriste. Comme d’habitude, les Français ont droit à une sorte de rituel gouvernemental :

– déplacement du ministre de l’Intérieur sur les lieux, qui nous expliquera avec l’air satisfait les mesures mises en place;- déclaration lénifiante sur les pathologies psychiatriques supposées du terroriste, comme vient de le faire E. Macron;
– avis d’experts pour démontrer l’efficacité des dispositifs antiterroristes…
Fait inquiétant : on s’aperçoit qu’après avoir frappé les métropoles, les terroristes choisissent désormais de s’attaquer aux périmètres moins contrôlés des zones rurales, adoptant là la technique expérimentée dans tous les pays qui ont sombré dans le terrorisme comme l’Irak.
L’attaque meurtrière de Trèbes est visiblement le fait d’un étranger fiché S doublé d’un délinquant. Que faisait-il sur le sol français?
Lorsque les députés du Front National ont proposé le 28 septembre 2017, par voie d’amendement, l’expulsion des fichés S étrangers, la majorité En Marche et LR ont voté contre.
Le Front National demande que le terrorisme soit maintenant traité comme un « acte de guerre », et que les étrangers sur les 16.000 fichés « S » recensés soient immédiatement expulsés.

Au-delà de cette mesure ciblée, le Front national demande le retour des contrôles effectifs aux frontières nationales.

La mairie de Limoux enterre le projet de déplacement du monument aux morts

Communiqué de Julien Rancoule, responsable FN du canton de Limoux :
Victoire ! Le projet de déplacement du monument aux morts a été annulé et nous nous en réjouissons.

Je tiens à féliciter tous ceux qui ont signifié leur vive opposition à ce projet, et ils étaient nombreux.

Je souhaite également remercier M.Tailhan et la municipalité d’avoir finalement écouté la voix des Limouxins. L’idée d’un référendum local proposée par un élu d’opposition avait été raillée par le premier magistrat en conseil municipal : les Limouxins se sont tout compte fait entendre par eux-mêmes !

Par ailleurs, la réflexion de réaménagement, d’éclairage et de nettoyage du monument et de son environnement va dans le bon sens. J’en profite également pour suggérer l’entretien de la statue située sur le Tivoli à proximité du Rond-point de Chalabre, « La défense du Drapeau » (soldat Français de 1870 agrippant un drapeau avec un Lion à ses pieds), qui est actuellement dans un triste état.

Touche pas à mon drapeau !

Communiqué de la fédération départementale du Front National de l’Aude :

Les députés du groupe « En Marche » à l’Assemblée nationale  ont proposé de voter une résolution « Visant à promouvoir les symboles de l’Union européenne ». 
C’est une attaque en règle contre les symboles nationaux et notre constitution, qui stipule dans son article 2 :

«  l’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. La devise de la république est Liberté, Egalité, Fraternité. Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Le message est très clair : toujours plus d’Union européenne et de facto moins de France !
Cette démarche des députés LREM s’inscrit pleinement dans le projet global de déconstruction de la France défendu par Emmanuel Macron.

Pour porter la voix des millions de Français charnellement attachés aux trois couleurs, la fédération du Front National de l’Aude déclare le 16 décembre « journée du drapeau » pour affirmerhaut et fort notre attachement aux symboles de notre nation, en mémoire de ceux qui ont péri pour elle, et pour défendre l’indépendance de la France, son histoire et ses valeurs.

La fédération du Front National de l’Aude organise ce 16 décembre une opération tractage,  et affichage dans tout le département en présence de ses cadres.

Limoux : les socialistes mettent nos anciens combattants aux égouts !

img_20171208_193856373576564.jpgCommuniqué de Julien Rancoule, responsable FN du canton de Limoux :
Ayant déjà exprimé par le passé ma désapprobation quant au projet de déplacement du monument aux morts, j’ai assisté avec stupéfaction à la dernière session du conseil municipal où la majorité socialo-communiste a proposé et voté le déplacement de ce dernier sur l’esplanade François Mitterrand.

Outre le fait que cette gabegie budgétaire coûtera au contribuable la modique somme de 200.000€, l’emplacement choisi est totalement inapproprié. Non seulement le monument va perdre toute solennité en se retrouvant dans un endroit bien moins visible et pris entre les places de parkings, la station de recharge pour véhicules électriques et la cohue des lycéens, mais pire : elle sera placée à l’ancienne station de vidange des eaux usées de campings-cars de la ville !

Quel mépris, quelle insulte pour nos anciens combattants que de les mettre sur des déjections !

Une pétition en ligne a été lancée et le Front National et moi-même mettrons en œuvre tous les recours qui sont à notre disposition pour faire annuler ce projet.

 

Signez et partagez la pétition : Cliquez ici

 

39395776541319968310.jpg

[Communiqué] Le Front National aux côtés des viticulteurs Audois

christophe-barthesCommuniqué de presse de Christophe Barthes,

Secrétaire départemental du FN11,
Conseiller régional FN-RBM,
Membre de la Commission Agriculture, Agroalimentaire et Viticulture

 

Suite à l’appel du syndicat des vignerons de l’Aude, plusieurs délégations de viticulteurs de toute la région se sont retrouvées à Carcassonne ce mercredi 18 octobre, afin de faire entendre les revendications d’une profession en péril. Le groupe FN-RBM a tenu à exprimer son soutien, notamment par la présence d’élus audois défilant à leurs côtés.

Ayant subi des conditions climatiques difficiles au printemps et à l’été derniers, les viticulteurs d’Occitanie sont contraints de faire face à un contexte économique inquiétant, aggravé par la concurrence espagnole. En effet, en 2016 les importations représentaient 12.5 millions d’hectolitres, à des prix défiant les cours français.

Peu regardantes, certaines enseignes de la grande distribution achètent à bas prix du vin espagnol médiocre pour le revendre dans les rayons dédiés aux produits locaux et avec une étiquette similaire aux vins languedociens !

Face au saccage de la filière viticole régionale, les élus du groupe FN-RBM dénoncent les dérives du marché européen et de la PAC qui ont supprimé les régulations nécessaires à la protection des secteurs les plus vulnérables.

Le Front National préconise l’application d’un patriotisme économique intelligent via l’instauration de droits de douanes qui protègeraient nos filières contre des produits conçus avec des normes sanitaires et environnementales de moindre qualité.

Il en appelle également à une politique agricole française ambitieuse, qui trouverait des débouchés à nos productions et verserait des primes au stockage.

Comme l’ont déjà proposé ses députés à l’Assemblée Nationale, il souhaite qu’une loi visant à mieux réprimer et sanctionner l’étiquetage frauduleux des vins et spiritueux étrangers soit instaurée.

Manif vignerons christophe.jpg
Christophe Barthès participait à la manifestation des vignerons ce jeudi 18 octobre à Carcassonne