La 3e circo en campagne pour Marine !

Les échéances électorales de 2017 approchant à grand pas, les responsables de cantons de la 3e circonscription de l’Aude (Ouest et Sud du département) se sont retrouvés en début de mois pour une réunion dînatoire. Au programme notamment : actions militantes à venir, organisation interne, communication, analyse géographique et découpage des secteurs.

Si ce rendez-vous fût productif et a permis de fixer un cadre de base pour les semaines et mois avenir, c’était également un moment bien sympathique autour d’une table aux saveurs locales où les différents invités ont pu discuter de sujets divers et variés dans un esprit de camaraderie.

Aussitôt dit, aussitôt fait : dès le lendemain, les différentes équipes étaient sur le terrain pour militer. Ainsi, les marchés de Quillan et Espéraza ont été tractés la première semaine, suivie la semaine d’après par les marchés de Castelnaudary le lundi, Bram le mercredi, et Limoux vendredi. Pour finir, des militants de Quillan ainsi que des membres du FNJ de la Haute-Vallée se sont rendus à une réunion pour la défense de la ligne TER Carcassonne-Limoux-Quillan.

Si nous avons noté que l’immense majorité des passants étaient catastrophés par l’état actuel du pays et du département et pour certain à bout de force de par leur situation personnelle, il est clair qu’une grande part d’entre eux fondent leur espoir sur une Victoire de Marine Le Pen en mai prochain.

Tenez bons, en 2017, on arrive !

Les jeunes du Front à la foire de l’élevage d’Espezel

Le week-end dernier, se tenait la foire départementale de l’élevage à Espezel. Deux de nos militants, Maxime Bot responsable du canton de Quillan et Adjoint au FNJ de l’Aude ainsi que Thomas Esteve, 15 ans, militant patriote, ont pris soin de coller sur le secteur la veille. Ils se sont ensuite rendus à cette manifestation paysanne. Les jeunes ont passé la journée à circuler et à échanger avec les producteurs et acteurs de la filière agricole Audoise.

La journée s’est terminée par un repas 100% Audois et patriote. Nos producteurs ont du talent !

Nous remercions les producteurs, les organisateurs et nos forces de l’ordre qui ont permis que cette journée soit un véritable succès.

Le FNJ à pied d’oeuvre pour défendre la ligne Limoux-Quillan

Le Front National de la Jeunesse de l’Aude organisait le samedi 15 octobre une journée d’action régionale.

C’est donc en cette belle matinée que jeunes militants départementaux et cadres régionaux se sont retrouvés dès 10h00 devant la gare de Quillan pour défendre la ligne TER, menacée de fermeture.

Après un café bien mérité (certains d’entre eux ont eu de la route à faire !), la jeunesse est allée au contact des Quillannais en distribuant des tracts sur le marché, et a été très bien accueillie par des gens particulièrement inquiets du devenir de la Haute-Vallée et de ses habitants en cas de suppression de ce moyen de transport essentiel dans cette zone rurale délaissée par le pouvoir actuel.

Le groupe s’est ensuite réuni sur le quai de la gare, banderole et mégaphone à la main, pour alerter les passants et voyageurs du funeste projet de la SNCF et de nos dirigeants.

Le tempo de la journée étant calculé avec précision, les jeunes ont repris la route direction Limoux pour la manifestation de l’après-midi.
Ils se sont cependant arrêtés en chemin pour susprendre leur grande banderole à un haut pont de voie ferrée et dont la vue est imprenable. Un message qui ne restera pas inaperçu : la départementale reliant Quillan à Limoux passe juste en dessous !

Toi aussi, rejoins la jeunesse patriote !

Actions militantes sur le Sigeannais

La saison touristique estivale s’étant achevée, nous avons repris nos actions militantes sur le Sigeannais.

Nous devions aussi profiter de la venue de F. BAROIN à Leucate pour faire un tract en guise de  piqûre de rappel quant au piètre bilan de N.Sarkozy.
Pari réussi: seules 150 personnes étaient présentes à cette fête départementale audoise des LR, incluant des cars des P.O., de l’Hérault, du Var et de la Haute-Garonne. Il fallait bien combler les trous dû au désistement des locaux audois et Leucatois ! …

Ici, fini la gauche, au revoir la droite … Vivement 2017!