Dimanche prochain, MOBILISATION GÉNÉRALE !

Affiche Christophe

Communiqué de Christophe Barthès, secrétaire départemental du FN11 et candidat sur la 1ère circonscription de l’Aude :

Chers amis,

Dimanche dernier, vous m’avez permis d’accéder au second tour de ces élections législatives. Je vous en remercie chaleureusement. Cependant, deux phénomènes peuvent nous inquiéter à la veille de ce second tour.

Premièrement, l’hystérie Macron, qui a clairement dupé une partie des Français, qui a cru, à défaut de projet concret, qu’elle incarnait un renouveau politique. Il n’en est évidemment rien et la majorité qui se dessine pour dimanche matin est un drame pour l’avenir de notre pays. Nos concitoyens s’en rendront tragiquement compte dans quelques mois.

Secondement, les nôtres ne se sont clairement pas mobilisés dimanche dernier. Par lassitude, désespoir ou désintérêt dans ces élections législatives qui passionnent moins qu’une présidentielle mais qui est tout de même capitale, le constat est là : beaucoup de patriotes se sont abstenus.

Mais rien n’est perdu : si nos électeurs retrouvent le chemin des urnes, nous pouvons alors l’emporter dimanche prochain ! Je compte sur vous pour voter et faire voter massivement pour ma candidature dimanche prochain. Il en va de notre devoir de patriotes : Résistons ! Chaque voix comptera.

Amitiés,

Christophe Barthès

Vos candidats aux législatives : Christophe BARTHÈS (1e circo)

Affiche Christophe
Candidat sur la 2ème circonsciption de l’Aude : Christophe BARTHÈS (suppléante : Régine PONT).
  • Edito :

Chers amis,

Il est grand temps. Grand temps de mettre fin au kidnapping de notre département par les socialistes il y a déjà 100 ans. L’Aude mérite tellement mieux que cela !

Vous aurez, les 11 et 18 Juin, la possibilité d’enfin pouvoir tourner cette page et de mener à l’assemblée nationale un député patriote, enraciné, neuf.

Paysan comme mon père, mon grand-père et toutes les générations avant-eux dans ce département, connaissant les réalités de notre territoire, j’aurai à cœur de défendre les petits, cette France des oubliés que les professionnels de la politique ont bien trop longtemps délaissée.

Les nôtres avant les autres ! Je me battrai sans relâche pour que nos jeunes puissent enfin retrouver l’espoir de réussir leur vie et fonder une famille sereinement. Je n’oublierai pas non plus nos anciens, cause qui me tient à cœur depuis des années, qui doivent pouvoir profiter des fruits d’une vie de labeur.

Enfin, étant moi-même vigneron, je connais les difficultés qu’ont les gens de la terre à vivre de leur métier, ces derniers étant pour la plupart obligés de faire travailler leur femme pour survenir aux besoins de leur foyer. Il n’est plus admissible qu’en France, plus d’un agriculteur se suicide tous les deux jours, ne parvenant plus à joindre les deux bouts. Une grande politique agricole Française associée à un patriotisme économique est plus que nécessaire pour sauver nos paysans, autrefois fierté et fleuron de notre Nation.

Je compte sur vous comme vous pourrez compter sur moi !

  • Biographie :

Christophe Barthès est né à Carcassonne en pleines vendanges en octobre 1966. Père de deux enfants dont il a obtenu la garde à son divorce, il connaît la difficulté de nombre de pères qui se battent au quotidien pour ce droit.

Fils et petit-fils de paysan depuis plusieurs générations à Trèbes du côté paternel, il est, du côté maternel, descendant de pieds-noirs espagnols partis sur la terre d’Algérie à la création de ce beau département Français.
Agriculteur et vigneron de terrain ayant repris le domaine familial, en conversion bio sur une partie de la propriété depuis quelques années, il connaît les difficultés du monde agricole qu’il subit et vit au quotidien comme tant d’autres oubliés de la ruralité.

Engagé très tôt en politique auprès de ses parents, c’est tout naturellement qu’il milite d’abord au RPR avant de rejoindre Charles Pasqua lorsqu’il prend position contre le traité de Maastrich
Après avoir voté aux deux tours de la présidentielle de 2002 pour Jean-Marie Le Pen, c’est en 2007 qu’il décide d’adhérer au Front National.

Ayant participé à plusieurs élections locales, il est élu conseiller municipal et chef de file d’opposition de Trèbes en 2014 puis conseiller régional d’Occitanie en 2015 après avoir été nommé secrétaire départemental du Front National de l’Aude en juin de la même année.

C’est avec honneur et fierté qu’il représentera la première circonscription de l’Aude pour ces élections législatives 2017 avec l’ambition de rendre la parole au peuple oublié de ce département sinistré qu’il affectionne tant.

Vos candidats aux législatives : Jean-François DARAUD (2e circo)

Affiche_JFD-page-001
Candidat sur la 2ème circonsciption de l’Aude : Jean-François DARAUD(suppléante : Claire Ivars).
  • Edito :

Chers Compatriotes, chers Audois,

Dans l’Aude, nous avons la particularité d’être le 2ème département le plus socialiste de France et par conséquent le 2ème département le plus pauvre de France. 100 ans de  socialisme féodal ont rendu ce département exsangue.

Aujourd’hui, les seules possibilités offertes à nos enfants c’est d’espérer être embauchés chauffeur dans une mairie, jardinier au Conseil Général ou infirmière à l’hôpital. C’est nous qui possédons les plus grands CIAS au prorata du nombre d’habitants, le plus de chômeurs, le plus de RSA, le plus grand nombre de contribuables exonérés d’impôts.

– Ma première ambition est de créer de l’emploi, le plein emploi, en attirant des investisseurs pour créer, entre-autres, des complexes touristiques et hôteliers. Dans notre département, nous possédons les sites les plus visités de France, après la région francilienne et le Mont St Michel et rien n’a jamais été fait pour fidéliser ces voyageurs.

– Sachons fixer nos touristes, qui resteront plusieurs jours pour visiter nos sites exceptionnels : Châteaux Cathares, Abbaye de Fontfroide, Réserve Africaine de Sigean, notre littoral emblématique avec ses plages ensoleillées et sa gastronomie si renommée, les circuits touristiques pour découvrir nos vignobles si réputés. Nous proposerons des voyages organisés aux agences touristiques du monde entier comme le proposent tant de pays pour nous attirer.

– D’ailleurs je combattrai avec Force et Vigueur cette inique loi EVIN, qui brime nos viticulteurs les acculant à la faillite et je redynamiserai le secteur de la pêche et de l’ostréiculture pour sauver nos « agriculteurs » de la mer si inquiets de leur avenir.

– Sous ma législature, je ferai rentrer cette circonscription enfin dans le XXIe siècle, œuvrant pour obtenir une couverture ADSL de tout notre territoire. Je lutterai pour éviter la catastrophe écologique annoncée sur le site de MALVESI.

– En votant pour moi, vous mettrez fin à 100 ans de socialisme qui ont détruit l’essence même de ce si beau département et qui ont fait que nos jeunes diplômés doivent s’expatrier aux quatre coins de la France et du monde pour trouver un poste à la hauteur de leurs ambitions.

  • Biographie :

L’un des Audois les plus atypiques et les plus médiatisés du département de l’Aude.
Né à Carcassonne le 21 mars 1955. Fils d’Henri Daraud, facteur et accordeur de pianos et de Marie-Louise Trouchaud, avocate. Famille très connue et appréciée à Carcassonne.

Professions exercées : Journaliste, consultant pour diverses radios, TV et presse écrite. Directeur du Journal de Carcassonne et de l’Ouest Audois (40.000 exemplaires). Organisateur et producteur de spectacles et d’évènements.

Auteur : Les Galères de Monsieur Scoumoune, la véritable histoire de l’homme le plus malchanceux de France (éditions Albin Michel). Sorti en 1995 et réédité plusieurs fois depuis.

Cyclisme : Coureur puis manager et conseiller en communication, relation presse de plusieurs équipes professionnelles, entraîneur de l’équipe Nationale de Yougoslavie, directeur chez Peugeot Cycles à Paris, propriétaire d’un magasin de cycles de détail puis de gros pour tout le Sud de la France à Nîmes. A couvert 26 Tours de France et plusieurs Jeux Olympiques et Championnats du Monde toutes disciplines confondues.

Décorations: L’Etoile du Mérite Civique National décerné par l’Académie Française et le bureau de la Légion d’Honneur, remis par l’abbé Pierre. Prix du Fair-Play du Sport Français, décerné par l’Association Française du Sport sans Violence et du Fair-Play (AFSVFP) remis par le Président du Comité National Olympique du Sport Français (CNOSF).

Divers: Fondateur du Musée du Piano de Limoux (unique en France). Fondateur du Journal de Carcassonne, Limoux et Castelnaudary. A été l’invité de plus de 600 émissions de télévision. A été Président du club de rugby à XIII, l’ASC XIII de Carcassonne. Conseiller de Cécifoot (football pour aveugles) Un carnet d’adresses impressionnant, l’ami des personnalités de tous styles.

Surnoms: Monsieur Scoumoune (35 accidents, 40 fractures, 1895 jours d’hôpital, 1095 jours de plâtre, 3 comas, 3 traumatismes crâniens, 6 mois paralysé, cliniquement mort, a failli être amputé à plusieurs reprises…), Sherlock Holmes: fait partie du Club anglais des Sherlock Holmes.

Politique : Président de la Fédération du Nouveau Centre de l’Aude de 2011 à 2016. Président de la Fédération de l’UDI de l’Aude de 2013 à 2016. Trois fois Candidat aux Elections Législatives en 1993 -2002 -2012. Deux fois Candidat Tête de Liste aux Elections Municipales à Carcassonne en 2008 -2014. Candidat aux Elections Cantonales en 1994.

La 3e circo a fait sa galette à Limoux

 

Les adhérents et sympathisants du Front National de la 3e circonscription de l’Aude se sont réunis le 27 janvier à Limoux pour la traditionnelle galette des rois.

Plus qu’une simple réunion de circonscription, ce rassemblement marque le lancement concret de la campagne présidentielle. C’était également l’occasion pour Christelle de l’Epinois, candidate pré-investie aux élections législatives sur cette circonscription, et Julien Rancoule, son suppléant, de se présenter plus longuement devant les militants.

Après les discours de Christophe Barthès et de nos deux futurs-candidats, les patriotes de l’Ouest Audois se sont donc retrouvés autour d’une part de galette et d’une coupe de blanquette.

Si la bataille pour la France a déjà commencé et que la mobilisation de chacun sera décisive pour la Victoire de Marine Le Pen et des idées patriotes, tout le monde aura naturellement apprécié ce moment de convivialité et d’échange avant les épreuves qui nous attendent à tous !

Rejoignez dès maintenant nos équipes : j’adhère et/ou je propose mon aide !

wp-1486404069953.jpg
L’article de la presse locale suite à notre réunion

 

Anarchie à Ozanam : Qu’attendent M. le Préfet et M. le Maire ?

Communiqué de Christophe Barthès, conslogo blason 4 fb petiteiller régional, et des sections FN de Carcassonne :

Qu’attendent M. le Préfet et M. le Maire ?

Nous pensons qu’il serait peut-être temps de passer à la vitesse supérieure !

Quand une poignée de racailles brûle 20 voitures en moins d’une semaine dans le même quartier, quand on tire « au fusil à pompe » sur les caméras de vidéosurveillance, quand on met le feu à une maison avec ses habitants dedans (cela peut s’appeler une tentative d’assassinat), sans parler de la citerne de gaz logée à coté et les dégradation des biens publics, il est légitime de se demander ce qu’attendent Monsieur le Préfet et la mairie de Carcassonne pour donner les moyens aux forces de l’ordre d’assurer un retour au calme et jusqu’à ce que les policiers puissent mener l’enquête et faire passer ces délinquants  devant la justice.

Faut-il que tous les travailleurs de ce quartier populaire ne puissent plus aller travailler pour qu’on agisse ? Faut-il qu’il y ait des morts ?

Les riverains sont exaspérés !

Notre ville est à l’image de notre pays : abandonnée, à l’agonie, sans plus aucune autorité, où la racaille est intouchable et régnante et où se sont toujours les petites gens qui subissent l’oppression d’une poignée de personnes dont ne veut s’en occuper concrètement.

Rassurez-vous, nous, nous saurons réagir à temps et saurons quoi faire pour que ces nuisibles ne le soient plus.