Attentats de Trèbes et Carcassonne : conférence de presse

screenshot_20180404-050238__016376361022834646613.jpg

Publicités

Attentat de Trèbes : Communiqués de presse du Front National

Communiqué de presse du Front National

Attaque terroriste de Trèbes : quand le gouvernement prendra-t-il conscience que nous sommes en guerre?

Notre pays a été l’objet d’une nouvelle attaque terroriste. Comme d’habitude, les Français ont droit à une sorte de rituel gouvernemental :

– déplacement du ministre de l’Intérieur sur les lieux, qui nous expliquera avec l’air satisfait les mesures mises en place;- déclaration lénifiante sur les pathologies psychiatriques supposées du terroriste, comme vient de le faire E. Macron;
– avis d’experts pour démontrer l’efficacité des dispositifs antiterroristes…
Fait inquiétant : on s’aperçoit qu’après avoir frappé les métropoles, les terroristes choisissent désormais de s’attaquer aux périmètres moins contrôlés des zones rurales, adoptant là la technique expérimentée dans tous les pays qui ont sombré dans le terrorisme comme l’Irak.
L’attaque meurtrière de Trèbes est visiblement le fait d’un étranger fiché S doublé d’un délinquant. Que faisait-il sur le sol français?
Lorsque les députés du Front National ont proposé le 28 septembre 2017, par voie d’amendement, l’expulsion des fichés S étrangers, la majorité En Marche et LR ont voté contre.
Le Front National demande que le terrorisme soit maintenant traité comme un « acte de guerre », et que les étrangers sur les 16.000 fichés « S » recensés soient immédiatement expulsés.

Au-delà de cette mesure ciblée, le Front national demande le retour des contrôles effectifs aux frontières nationales.

Christianophobie à Carcassonne ? Communiqué du FN11

​Communiqué du Front National de l’Aude :

Christianophobie à Carcassonne ?


Lors de la nuit du mardi 26 septembre, un acte christianophobe a eu lieu contre la Croix du Pont Vieux. En effet, celle-ci s’est retrouvée décapitée !


Outre l’attaque à notre identité religieuse, cette croix vieille de 700ans, qui était érigée au centre du pont et qui marquait ainsi la limite entre la ville haute et la ville basse, est aussi une attaque à notre patrimoine.


Le Front National de l’Aude dénonce avec force ce type d’actes inqualifiables, qui ont malheureusement tendance à se répéter dans l’impunité la plus totale… Espérant sans grande illusion que le ou les auteurs seront arrêtés et punis comme il se doit !

Mosquée du Viguier : le FN11 en « garde-fou » !

christophe-barthesChristophe Barthès, secrétaire départemental du Front National de l’Aude et conseiller régional communique :

Après « dossier tabou » sur M6, le FN de l‘Aude en « garde fou » !

Loin de ne pas respecter les croyances de chacun, il nous parait naturel de demander quelques précisions au sujet de la nécessité de lancer la création d’une deuxième mosquée à Carcassonne.

Est-ce bien le moment en ces temps difficiles face au communautarisme et à la radicalisation de certains de lancer ce genre de sujet et de préoccupation communautaire dans une ville qui connaît tant de misère sociale ? Tout en se demandant si le quartier du Viguier, aux vues des nombreuses et récentes incivilités, mérite une telle faveur communautaire ?

Nous pensons plutôt utile et nécessaire, par exemple, l’appui scolaire pour ce quartier connaissant de grandes difficultés sur le plan social et dans un but de faire de futurs bons citoyens indépendants, émancipés et heureux plutôt que d’investir sur un projet communautariste moteur d’exclusion refermant encore une fois la communauté dans la communauté ! Tout en ayant des zones d’ombres sur ce projet à ce jour …

Sachez par avance, que nous serons à pied d’œuvre pour contrôler la légalité du projet, son financement ainsi que la provenance de l’imam !

Car il est hors de question que le contribuable Audois paie la facture. Nous ne pourrons accepter que cette mosquée soit financé par une puissance étrangère, que les prêches soient données par un imam ne parlant pas le Français ou provenant d’un pays pratiquant un islam obscurantiste en contradiction avec nos valeurs, notre mode de vie et les lois de la république et bien sûr, nous ne tolérerons pas que ce projet soit favorisé sur le plan fiscal dans un but électoraliste.