Inauguration de la permanence de campagne de la 3eme circo

Christelle de l’Epinois, candidate FN aux élections législatives sur la 3eme circonscription, Julien Rancoule son suppléant, ainsi que des militants inauguraient la semaine dernière leur permanence de campagne à Limoux, située au 2 Rue de l’officialité.

Ce local sera ouvert les mardi, mercredi et samedi de 15h à 19h et le vendredi de 9h à 12h et 15h à 19h.

Screenshot_20170413-105444_1

Limoux : Face à l’impunité des racailles … Marine, vite !

Julien RancouleCommuniqué de Julien Rancoule, responsable FN du canton de Limoux et secrétaire départemental du FNJ 11 :

Le délinquant multi-récidiviste de Saint Antoine qui avait menacé et caillassé les gendarmes venus interpeller son petit-frère pour avoir agressé des jeunes au couteau a été jugé.

Condamné à cinq mois de prison … sa peine sera aménagée : il n’ira pas un seul jour derrière les barreaux malgré la gravité de ses actes !

Remercions le gouvernement de François Fillon qui, en 2009, a systématisé les aménagements de peines allant jusqu’à deux ans de prison.

Face au laxisme indécent de la droite et de la gauche, face à l’impunité de la racaille, seule Marine Le Pen aura le courage d’appliquer la tolérance zéro envers les délinquants et criminels !

Voir le précédent communiqué rédigé au moment des faits :  » Limoux : jusqu’à quand allons-nous laisser faire ? « 

La 3e circo en campagne pour Marine !

Les échéances électorales de 2017 approchant à grand pas, les responsables de cantons de la 3e circonscription de l’Aude (Ouest et Sud du département) se sont retrouvés en début de mois pour une réunion dînatoire. Au programme notamment : actions militantes à venir, organisation interne, communication, analyse géographique et découpage des secteurs.

Si ce rendez-vous fût productif et a permis de fixer un cadre de base pour les semaines et mois avenir, c’était également un moment bien sympathique autour d’une table aux saveurs locales où les différents invités ont pu discuter de sujets divers et variés dans un esprit de camaraderie.

Aussitôt dit, aussitôt fait : dès le lendemain, les différentes équipes étaient sur le terrain pour militer. Ainsi, les marchés de Quillan et Espéraza ont été tractés la première semaine, suivie la semaine d’après par les marchés de Castelnaudary le lundi, Bram le mercredi, et Limoux vendredi. Pour finir, des militants de Quillan ainsi que des membres du FNJ de la Haute-Vallée se sont rendus à une réunion pour la défense de la ligne TER Carcassonne-Limoux-Quillan.

Si nous avons noté que l’immense majorité des passants étaient catastrophés par l’état actuel du pays et du département et pour certain à bout de force de par leur situation personnelle, il est clair qu’une grande part d’entre eux fondent leur espoir sur une Victoire de Marine Le Pen en mai prochain.

Tenez bons, en 2017, on arrive !

Migrants à Limoux : La mobilisation des patriotes aurait-elle porté ses fruits ?

Julien RancouleCommuniqué de Julien Rancoule, responsable de la section FN de Limoux et secrétaire départemental du FNJ 11 :

Alors que l’on apprenait par voie de presse début octobre que Limoux devait recevoir sans aucune consultation de la population 90 migrants à peine dix jours plus tard, il semblerait que leur arrivée a été reportée.

Avec plus de 200 manifestants le 15 octobre et plus de 600 signatures contre le centre d’accueil pour demandeurs d’asile prévu dans notre commune, notre mobilisation aurait-elle porté ses fruits ?
Il est tout de même indécent que nous n’ayons pas une seule fois entendu la municipalité s’exprimer à la population sur ce sujet. Monsieur Dupré, les Limouxins aimeraient être informés et écoutés ! Laissons les citoyens s’exprimer : organisons un Référendum local ! Faire des voyages en Russie et à Miami pour donner des leçons de démocratie au monde entier (aux frais du contribuable), c’est une chose, mais peut-être faudrait-il d’abord balayer devant notre porte … !

Limoux : 200 patriotes dans la rue pour dire NON à l’accueil de migrants

 

À l’appel du Front National et du Front National de la Jeunesse, plus de 200 manifestants ont battu le pavé à Limoux pour dire NON à l’accueil de migrants dans nos campagnes.
En effet, 90 migrants doivent être logés sur la commune et doivent arriver dans les prochains jours, sans aucune consultation de la population locale.

Alors que la manifestation patriote était déclarée en préfecture, l’extrême-gauche locale s’est attelée à organiser un rassemblement illégal place de la République pour perturber notre évènement pacifiste.

Ainsi, alors que nous défilions banderoles, drapeaux et mégaphones à la main, ces « antifascistes », après nous avoir insultés, ont tenté de nous barrer la route. L’intervention des gendarmes a été nécessaire pour continuer notre parcours.

Les activistes d’extrême-gauche ont même sifflés la marseillaise et ont tenté de nous empêcher de faire notre discours de fin.

Malgré tout, grâce au professionnalisme de notre service d’ordre et des forces de l’ordre ainsi que par la tenue de nos manifestants, notre manifestation fût un succès.

Pour conclure cet après-midi haut en couleur, les participants étaient conviés à un apéritif. Les organisateurs ont ainsi pu s’exprimer dans le calme, à l’abri des sauvageries des anarco-communistes.

Un grand merci à tous les participants, à notre service d’ordre, à nos forces de l’ordre et à tous ceux qui permis que cette journée soit une réussite.

Le combat pour la France continue !

Signez la pétition : CLIQUEZ ICI

Le FNJ à pied d’oeuvre pour défendre la ligne Limoux-Quillan

Le Front National de la Jeunesse de l’Aude organisait le samedi 15 octobre une journée d’action régionale.

C’est donc en cette belle matinée que jeunes militants départementaux et cadres régionaux se sont retrouvés dès 10h00 devant la gare de Quillan pour défendre la ligne TER, menacée de fermeture.

Après un café bien mérité (certains d’entre eux ont eu de la route à faire !), la jeunesse est allée au contact des Quillannais en distribuant des tracts sur le marché, et a été très bien accueillie par des gens particulièrement inquiets du devenir de la Haute-Vallée et de ses habitants en cas de suppression de ce moyen de transport essentiel dans cette zone rurale délaissée par le pouvoir actuel.

Le groupe s’est ensuite réuni sur le quai de la gare, banderole et mégaphone à la main, pour alerter les passants et voyageurs du funeste projet de la SNCF et de nos dirigeants.

Le tempo de la journée étant calculé avec précision, les jeunes ont repris la route direction Limoux pour la manifestation de l’après-midi.
Ils se sont cependant arrêtés en chemin pour susprendre leur grande banderole à un haut pont de voie ferrée et dont la vue est imprenable. Un message qui ne restera pas inaperçu : la départementale reliant Quillan à Limoux passe juste en dessous !

Toi aussi, rejoins la jeunesse patriote !